DeltaWing confiant grâce à de Ferran

Gil de Ferran a fait son entrée dans le comité de supervision concernant le futur de l’IndyCar la semaine dernière. Elu par les patrons d’écuries souhaitant le voir représenter leurs intérêts, ils disposent d’un personnage charismatique et surtout disposant d’une crédibilité sans faille.

L’ex-pilote Penske a toujours déclaré que l’IndyCar se devait de revenir à une monoplace impressionnante à la fois pour spectateurs mais surtout pour les pilotes. En effet ces derniers temps, ceux-ci ont toujours admis que la Dallara-Honda manquait de puissance par rapport à l’énorme appui aérodynamique généré.

Alors quel meilleur choix que celui de la DeltaWing pour satisfaire : les patrons d’écuries (initiateurs du concept), les pilotes (Graham Rahal était présent lors de la présentation de la voiture) et les spectateurs (désireux de voir un vent nouveau souffler sur l’IndyCar) ?

Le premier avis communiqué par le comité va dans ce sens. Voici les déclarations du double champion CART 2000 et 2001 :

Après avoir étudié en détail l’ensemble des propositions des différents constructeurs, il apparaît fort logiquement que la monoplace DeltaWing se distingue de ses concurrentes. Visuellement d’abord mais surtout dans sa conception (…). Cette monoplace pose les bases de ce que sera l’IndyCar d’ici deux ans.

Mais de Ferran ne s’est pas arrêté en si bon chemin dans la description qu’il a fait du concept. Il s’est ensuite attardé sur les points qui selon lui, feront la différence par rapport aux autres projets, davantage conventionnels :
D’un point de vue écologique, elle représente ce qu’il se fait de mieux sur le marché. Et on sait à quel point l’IRL veut être la pionnière dans le monde des sports automobiles. Ensuite l’aérodynamique de la voiture permettra de ne rouler qu’avec une seule configuration de base. Seules quelques pièces devront être changées sur les ovales. Actuellement la voiture devrait permettre aux pilotes de mieux s’exprimer et de pouvoir faire la différence, chose difficile aujourd’hui. C’est pourquoi je me sens très lié à ce projet et je suis en mesure d’affirmer sans annoncer de chiffre que DeltaWing est pour le moment le mieux placé pour remporter l’appel d’offre.

Du côté de l’IRL, les réactions sont un peu plus mitigées. Terry Angstadt et Brian Barnhardt se sont toujours montrés hostiles à cette fronde des patrons d’écuries. Toutefois, dans un communiqué de presse publié cet après-midi, ils ne rejètent toutefois pas la possibilité de voir cette nouvelle monoplace sur les circuits dès 2012.
Evidemment la DeltaWing représente un choc, culturellement parlant. Jamais nous n’avions vu de voiture aussi radicale. C’est pourquoi nous préférerions un choix plus conventionnel dans le design de la future IndyCar. Mais nous devons écouter les spécialistes ainsi que les fans. A ce sujet le sondage réalisé via notre site internet démontre un intérêt certain envers DeltaWing. Mais je suis certain que la compétition sera très serrée entre tous les constructeurs.“, s’est exprimé Brian Barnhardt dans le communiqué de press

Le rapport du comité sera dévoilé en juin et n’aura qu’un but informatif. La décision finale appartiendra quant à elle aux officiels de l’Indy Racing League. Une chose est sûre, l’IndyCar est en train de prendre un virage à 90° et n’aura jamais autant suscité l’intérêt.

Mise à jour : Cette actualité était un poisson d’avril.

leo. eget neque. Aliquam fringilla Phasellus Lorem elit. sit velit,