Denny Hamlin souffre beaucoup

Une petite polémique commence à faire son chemin dans les paddocks de la NASCAR. Le staff de la série insiste depuis de nombreuses années maintenant sur la sécurité des pilotes. Certains ce demandent donc pourquoi elle continue à inciter ses pilotes à rouler tout en étant blessé. Nous parlons bien sûr ici du cas de Denny Hamlin qui va sans aucun doute prendre le départ de la course de dimanche alors qu’il souffre énormément du genou après son opération de la semaine dernière.

Cette situation rappelle celle de Mark Martin qui il y a quelques années ne pouvait pas monter tout seul dans sa voiture à cause d’une blessure, mais avant quand pris le départ d’une course pour récupèrer les points.

Tout le monde se demande aujourd’hui dans quel état est vraiment Hamlin, ceux qui ont subit une rupture des ligaments croisés et l’opération qui suit se rappellent sûrement encore de la douleur. Hamlin est-il vraiment en état de prendre le volant à Phoenix ce week-end ?
Vendredi il a bouclé au total 70 tours avec au maximum 20 de suite avant de laisser son volant à Casey Mears.

Interrogé à ce sujet, Hamlin explique qu’il n’a pour le moment aucune idée du temps qu’il va pouvoir tenir dans la voiture lors de la course. Pour lui, les choses seront plus claires après 50 ou 60 tours. S’il est capable d’en faire 100 il ne voit aucune raison de laisser son volant à Mears pour la fin de la course, mais après les essais de vendredi il sait qu’il n’en est pas capable.

Une autre question que nous sommes en droit de nous poser concerne la médication de Hamlin. Alors que la NASCAR est de plus en plus sévère sur les médicaments que les pilotes peuvent ou ne peuvent pas prendre, il y a fort à parier que le pilote de la Toyota n°11 est bourré de calmants et d’anti-douleurs.

mattis felis venenatis, odio leo et, ut justo neque. vulputate, pulvinar