Deux pneus pour une victoire !

Profitant au mieux d’une neutralisation en fin de course qui a ajouté trois tours aux Subway Fresh Fit 600 de samedi soir, Ryan Newman et son crew chief Tony Gibson ont arraché la victoire des mains de Jeff Gordon, Jimmie Johnson et Kyle Busch avec un changement de deux pneus seulement lors du dernier ravitaillement.

Busch et Johnson ont tous les deux fait le choix de prendre quatre pneus au tour 373, durant la neutralisation provoquée par la crevaison de Scott Riggs dans le virage quatre un tour plus tôt. Gordon qui a lui fait le choix de deux pneus est reparti en tête lors du dernier restart, mais a fumé ses pneus lors du drapeau vert au 377ème tour laissant le champ libre à Newman.

Après deux tours sous drapeau vert sur la piste très plate de Phoenix, Newman a coupé la ligne d’arrivée avec 0,130 seconde d’avance sur Gordon pour décrocher sa 14ème victoire en NASCAR Sprint Cup et sa première depuis les Daytona 500 2008 soit 77 courses.

Johnson a réalisé une fin de course impressionnante en remontant de la septième à la troisième place durant le green-white-checkered-flag. Mark Martin, qui avait lui aussi fait le choix des deux pneus, a terminé quatrième juste devant Juan Pablo Montoya. Matt Kenseth, Carl Edwards, Kyle Busch, Clint Bowyer et Joey Logano ont complété le Top-10.

Grâce à ce nouveau bon résultat, Johnson augmente son avance au championnat et compte maintenant 36 points de plus que Kenseth deuxième et 96 sur le troisième Greg Biffle, qui a terminé 22ème samedi.

Ryan Newman:

“J’ai failli jeter Gibson sous un bus. Il voulait me mettre quatre pneus et j’ai dit que je n’en voulais que deux. J’aime être bien placé sur la piste. Je préfère bloquer que pousser. J’étais clairement en bonne position à ce moment. J’étais déjà reparti depuis la trajectoire intérieure durant la course. Sur deux pneus cela allait être impressionnant, mais il y avait pas mal d’autres pilotes dans ma situation. J’étais juste au bon endroit au bon moment.”

Busch et Johnson ont dominé la course pendant les deux longs runs sous drapeau vert qui ont précédé le dernier restart pour l’arrivée. En fait, Busch est resté devant sans rentré à son stand à partir du moment où il a passé Johnson au tour 262 et jusqu’à l’accident de Riggs 110 tours plus tard.

Busch et Rogers ont malheureusement fait le choix de quatre pneus lors du dernier ravitaillement tout comme Johnson et l’équipe de la n°48.

Pour sa première course depuis son opération du genou le 31 mars dernier, Denny Hamlin a terminé l’épreuve à la 30ème place à deux tours de Newman. Lorsqu’un journaliste lui a demandé après la course s’il avait souffert, Hamlin a répondu :

“Plus que je ne peux vous le dire. Je suis sûr de ne pas avoir fait de dégât supplémentaire, mais je suis totalement épuisé.”

Hamlin avait pourtant Casey Mears prêt à le remplacer derrière le volant de la Toyota n°11, mais il a finalement décidé de s’en passer.

Dale Earnhardt Jr. a terminé 12ème et conserve sa place dans le Top-10 du classement général. Le poleman AJ Allmendinger a finalement terminé 15ème. Au niveau des changements au championnat Kyle Busch, Logano et Edwards ont remplacé Paul Menard (29ème samedi), Kurt Busch (35ème) et Brian Vickers (37ème) dans le Top-12.

Grâce à sa victoire Newman a gagné six places et pointe maintenant à la 16ème place du classement général.

consectetur suscipit dolor. luctus ut pulvinar sed vulputate,