SUBWAY Fresh Fit 600 : faits marquants

Ryan Newman a remporté les SUBWAY Fresh Fit 600, son quatorzième succès en 303 départs en NASCAR Sprint Cup Series.

Il s’agit de la première victoire de Newman et de son second top-10 en 2010. Cela faisait soixante-dix-sept courses que Newman n’avait plus décroché le drapeau à damier. Son dernier succès n’était autre que les Daytona 500 de 2008.

Il s’agit du premier succès de Newman depuis qu’il a rejoint la Stewart-Haas Racing. C’est également le tout premier succès de Newman au volant d’une Chevrolet. Newman s’est maintenant imposé avec trois constructeurs différents, car si ses treize premiers succès avaient été obtenus pour le compte de Roger Penske sa première victoire avait été obtenue sur une Ford en 2002. Ses douze autres victoires à la Penske Racing l’avaient été sur Dodge.

En seize participations à Phoenix, Newman compte un succès et quatre top-10.

Cette victoire permet au n°39 de rejoindre la liste des numéros s’étant imposés en NASCAR Sprint Cup Series. Il s’agit du cent-troisième numéro différent à remporter une course. Le cent-deuxième était le 00 grâce au succès de David Reutimann lors des Coca-Cola 600 en mai 2009.

En ne menant que quatre tours, Ryan Newman est devenu le pilote victorieux à Phoenix ayant mené le moins de tours. Le précédant record était détenu par Kevin Harvick, qui en avril 2006 n’avait bouclé que dix tours en tête.

Vingt-quatre numéros n’ont toujours pas décroché la moindre victoire en NASCAR Sprint Cup Series.

A.J. Allmendinger a décroché sa première pole position en carrière, c’était la première fois depuis 1999 et la course de Phoenix qu’une voiture frappée du n°43 décrochait la pole. A cette époque là, c’est John Andretti qui avait réalisé le meilleur temps des qualifications.

Deuxième de l’épreuve, Jeff Gordon a signé son dix-septième top-10 en vingt-trois courses disputées à Phoenix c’est aussi sa troisième arrivée parmi les dix premiers cette année.

Jimmie Johnson a pris la troisième place, son douzième top-10 en quatorze épreuves courues sur l’ovale de Phoenix.

Kevin Conway a une nouvelle fois été le meilleur rookie en trente-troisième position.

Jimmie Johnson conserve la tête du classement général et à désormais un nouveau dauphin en la personne de Matt Kenseth. Le champion 2003 est à trente-six longueurs du quadruple champion en titre.

Kyle Busch et Jimmie Johnson ont mené tous les deux le plus grand nombre de tours avec 113. C’est la première fois depuis les Pepsi 400 de 1995 que deux pilotes ont dix points de bonus. A l’époque Jeff Gordon et Sterling Marlin, respectivement premier et deuxième avaient mené 72 tours chacun.

Greg Biffle a terminé hors du top-10 pour la première fois de la saison. Il aurait pu rejoindre Jimmie Johnson qui en 2005 avait débuté la saison avec sept top-10 consécutifs. En 1991 Ricky Rudd avait également débuté la saison avec six top-10. Depuis 1980 un seul pilote a réussi à signer six top-10 consécutifs lors des six premières épreuves et à gagner le championnat en fin d’année. Il s’agit de Dale Earnhardt en 1980.

Grâce à sa quatorzième place, son meilleur résultat cette saison, Robby Gordon réintègre le top-35 du classement général des propriétaires.

adipiscing id Phasellus Praesent libero. odio id, diam Donec