Tony Stewart surprend lors des qualifications !

Peu habitué aux poles, puisque c’est seulement sa onzième en quatre-cents départs, Tony Stewart a tenu à marquer les esprits pour ce week-end anniversaire. Le double champion de la NASCAR Sprint Cup Series a décroché la pole position des Samsung Mobile 500 avec un tour bouclé en 28,224 secondes soit les un mile et demi avalé à la vitesse moyenne de 191,327 mph.

Cela faisait 155 courses que Stewart n’avait plus décroché de pole. La dernière remontait à octobre 2005 et une course disputée sur le Martinsville Speedway.

Cette pole est la première pour Stewart sur le Texas Motor Speedway en dix-sept apparition.

Sam Hornish Jr. confirme son statut de pilote rapide sur un tour puisqu’après son top-5 à Phoenix dans cet exercice, il a signé la deuxième place, son meilleur résultat en carrière en qualifications.

Greg Biffle est troisième devant Jimmie Johnson et Kasey Kahne. Le reste du top-10 est complété par Jeff Burton, Kyle Busch, Clint Bowyer, Dale Earnhardt Jr. et Ryan Newman. Kurt Busch et Jeff Gordon se partageront la sixième ligne dimanche.

Kevin Harvick est dix-neuvième, juste derrière le poleman de la Nationwide, Joey Logano. Carl Edwards est vingtième devant l’ancien pilote de Formule 1 Juan Pablo Montoya.

Joe Nemechek, vingt-deuxième a été le plus rapide des pilotes devant se qualifier au temps. A noter la trentième place de Mark Martin et la quarante-deuxième de Brian Vickers. Ce dernier doit sa place en course grâce à la position dans le top-35 du classement des propriétaires de sa voiture n°83.

Kevin Conway sera le seul rookie en course, il s’est qualifié en quarantième position. Reed Sorenson a réussi à se qualifier en quarante-troisième et dernière position pour sa première course de l’année. Ce sera donc la première apparition en course de Cup pour la Toyota Camry n°32 de la Braun Racing.

David Stremme, Terry Cook et Johnny Sauter en ont fini de leur week-end puisqu’ils n’ont pas dépassé le stade des qualifications.

Revivez la pole position de Tony Stewart et sa première réaction :



vel, id ut velit, dolor eleifend libero pulvinar ut