Départ n°300 pour Jimmie Johnson

En 299 départs, Jimmie Johnson a acquis l’un des meilleurs palmarès de l’Histoire de la NASCAR. Pour rappel :

– il est devenu le premier pilote à remporter quatre titres de champion de suite (de 2006 à 2009) ;

– il compte cinquante victoires ce qui le place à la dixième place des pilotes les plus victorieux à égalité avec Junior Johnson ;

– sur les douze pilotes ayant au moins cinquante victoires, seuls trois pilotes ont mis moins de temps que lui pour décrocher cinquante succès. Il s’agit de Jeff Gordon (232), Darrell Waltrip (278) et David Pearson (293). Jimmie Johnson a mis 296 départs pour atteindre cette barre de cinquante victoires en course ;

– il a un pourcentage de victoires de 16,7 ce qui le place à la cinquième place derrière Herb Thomas (21,1), Tim Flock (20,9), David Pearson (18,3) et Richard Petty (16,9).

Voici maintenant quelques courses importantes dans la carrière de Jimmie Johnson :

1 : le 7 octobre 2001 Johnson prend le départ de sa toute première course de NASCAR Sprint Cup Series sur le Charlotte Motor Speedway au volant de la Chevrolet Monte Carlo n°48. Il connaîtra des débuts difficiles, puisqu’il abandonnera et sera classé 39ème. Il s’agit du premier de ses vingt-sept abandons en carrière.

13 : sur l’Auto Club Speedway le 28 avril 2002 il décroche son premier succès. Parmi les pilotes ayant cinquante succès et plus il est le deuxième plus rapide à signer sa première victoire derrière Lee Petty qui n’avait mis que cinq courses.

51 : le 25 mai 2003 Jimmie Johnson remporte ses premiers Coca-Cola 600 sur le Charlotte Motor Speedway. Il en remportera deux autres en 2004 et 2005.

118 : le 17 avril 2005 sur le Texas Motor Speedway, Johnson termine troisième, signant son treizième top-10 consécutif, sa plus longue série en carrière.

148 : le 19 février 2006, Jimmie Johnson démarre sa saison en fanfare en remportant les Daytona 500. Lors de cette même année il remportera également les Aaron’s 499 à Talladega, le Brickyard 400 à Indianapolis et enfin son premier titre de champion au terme d’une remontée fulgurante dans les dernières épreuves de la saison.

218 : le 11 novembre 2007 sur le Phoenix International Raceway il remporte sa quatrième course consécutive en NASCAR Sprint Cup Series.

251 : le 19 octobre 2008 sur le Martinsville Speedway il mène 339 tours, s’agissant là de son record de tours menés en une course.

296 : le 21 mars 2010 marque la première victoire de Jimmie Johnson sur le Bristol Motor Speedway. C’est également son cinquantième succès dans la première division de la NASCAR.

id, facilisis dolor mattis felis Praesent consequat. mi, Donec elit. Sed ipsum