Les pilotes d’IndyCar vont s’essayer au V8 Supercars

Le V8 Supercars est le championnat roi en Australie. Un championnat de supertourisme rappelant le DTM en Europe, avec un match au plus haut niveau entre Ford et Holden (groupe General Motors), des voitures de 630 chevaux beaucoup plus solides autorisant des courses très musclées. Le championnat compte quinze évènements avec deux mois de pause pendant l’hiver australien.

La course majeure est bien entendu les Bathurst 1000 qui se dérouleront entre le sept et le dix octobre. Une course d’endurance de 1000 kms sur le superbe tracé de Bathurst, l’un des circuits les plus beaux du monde. Mais la course qui nous intéresse est la suivante.

Les Armor All Gold Coast 600 se tiendront du 22 au 24 octobre 2010 ; à cette date la majorité des championnats internationaux auront pris fin d’où la présence de nombreux pilotes étrangers dont cinq d’IndyCar.

Ryan Briscoe sera présent pour le Holden Racing Team, Will Power pour Ford Performance Racing (deux équipes ‘officielles’), Scott Dixon sera avec Jack Daniel’s Racing (Holden), Dario Franchitti complètera le line-up de Jim Beam Racing (Ford) et Alex Tagliani pour le Kelly Racing (Holden).

Sébastien Bourdais sera également présent tout comme Jacques Villeneuve ou encore Patrick Long et Scott Pruett. Sans oublier Heinz-Harald Frentzen, Fabrizio Giovanardi, Alain Menu, Tiago Monteiro, Gianni Morbidelli, Yvan Muller, Andy Priaux et Mika Salo.

Pourquoi tant d’étrangers pour cette course dans ce championnat très national composé essentiellement d’Australiens et de quelques Néo-zélandais ? Parce que le règlement l’exige pour cette épreuve qui se tiendra sur le tracé urbain de Surfers Paradise revu pour l’occasion. Deux courses de 300 kms chacune (une le samedi et une le dimanche) où les écuries devront aligner un pilote régulier et un pilote ‘international’ qui devra parcourir au moins 30% de la distance.

Cela explique pourquoi on comptera cinq pilotes d’IndyCar et pas des moindres. Voilà une raison supplémentaire qui amène à dire que l’IndyCar (ou plutôt la monoplace américaine) commence à retrouver son lustre d’antan et que le talent de ses pilotes recommence à être reconnu dans le monde entier. Ils se retrouveront dans des écuries performantes et il sera très intéressant de voir leurs performances face aux réguliers avec un niveau extrêmement relevé.

in efficitur. accumsan ut ipsum ultricies