Tony Stewart a été transparent à Richmond

Tony Stewart ne s’attendait certainement pas à vivre une aussi mauvaise course sur le Richmond International Raceway lors des Crown Royal Heath Calhoun 400 d’autant que ce petit ovale de la Virginie lui a plutôt bien réussi par le passé puisqu’il compte trois victoires, quatre deuxièmes places, neuf top-5 et quinze top-10.

Mais ce samedi, Tony Stewart n’a jamais été dans le rythme des leaders. Les longs runs sous drapeau vert ont empêché son équipe d’améliorer drastiquement le comportement de la Chevrolet n°14.

Qualifié en dix-huitième position, Tony Stewart allait perdre régulièrement des place et au 86ème tour il se retrouvait déjà à un tour du leader, son ancien équipier de la Joe Gibbs Racing, Kyle Busch.

Stewart parviendra à revenir dans le tour au 155ème passage suite à une nouvelle neutralisation, mais ses problèmes de sous-virage en entrée et de survirage en sortie des virages n’était toujours pas résolu et cent boucles plus tard il était de nouveau à un tour du leader, Jeff Gordon.

Dans le dernier quart de l’épreuve, Darian Grubb, le chef d’équipe de Stewart, parvenait enfin à trouver une solution, mais le pilote-propriétaire n’était pas capable de revenir dans le tour. Il limitera la casse avec une vingt-troisième place à l’arrivée.

Tony Stewart : “Nous ne sommes pas là où nous devrions être.”

Pour Ryan Newman la course s’est mieux passée que pour son patron puisqu’il s’est classé huitième ce qui lui permet de gagner deux positions au classement général où il est maintenant seizième, quelques points derrière Stewart. Les deux hommes sont à un peu plus de cinquante points de la dernière place qualificative pour le Chase.

fringilla sem, Sed ipsum sed felis tempus eleifend suscipit ut pulvinar