Jay Frye s’exprime sur l’état de santé de Vickers

Mercredi Brian était à Washington D.C. pour préparer sa journée du jeudi où il devait se rendre à une visite du congrès puis à l’hôpital Walter Reed pour rencontrer d’anciens combattants. Mais ayant rencontré des douleurs thoraciques et des difficultés à respirer, Brian s’est rendu à l’hôpital afin d’être examiné.

C’est finalement un scanner qui révélera la présence de caillots dans les veines de Brian Vickers. Fort heureusement il n’y en a pas dans ses artères. Depuis son passage aux urgences, Brian Vickers suit un traitement qui permet de dissoudre les caillots.

Le pilote de la Toyota Camry n°83 ne sera donc pas présent ce dimanche sur le Dover International Speedway et son absence pourrait se prolonger en fonction de l’avis des médecins.

Jay Frye, manager général de la Red Bull Racing : “Les médecins ne sont pas sûrs de la cause de ces caillots. Il n’y a pour l’instant aucune date de fixée pour son retour. C’est un léger contre-temps pour l’équipe.”

Si pour l’instant aucune raison officielle n’est avancée quant à la formation de ces fameux caillots de sang il se pourrait que ceux-ci se soient formés à la suite d’un accident survenu en course, soit à Talladega ou au Texas en Cup.

En effet, des caillots auraient pu se former sur l’une des jambes de Vickers et remonter petit à petit à hauteur des poumons les difficultés à respirer.

Pour ce genre de pathologie, il faut environ deux à trois semaines avant de reprendre ses activités habituelles. Brian Vickers pourrait donc rater la All-Star Race et les Coca-Cola 600, à moins qu’à l’instar d’un Denny Hamlin il décide de jouer avec sa santé. Pour revenir à la compétition il lui faudra l’aval du médecin l’ayant suivi à Washington ainsi que du corps médical de la NASCAR.

libero id sit Phasellus Lorem in Nullam sem, porta. pulvinar