Retour en fanfare pour Rahal-Letterman-Racing

Cette édition des 500 Miles d’Indianapolis aura une saveur particulière pour le clan Rahal. En effet aussi bien Graham que Bobby sont privés d’engagement à temps complet en cette saison 2010. Après une pige de trois courses pour l’écurie Sarah Fisher Racing, Graham Rahal s’est retrouvé sans volant avant le mois de mai est les fameux Indy 500.

C’est finalement dans l’écurie de son père que Graham tentera de se qualifier pour l’épreuve de monoplaces la plus prestigieuse au monde. Pour le fiston dont la condition était que son père ne sorte pas le moindre dollar, ces premiers essais lui auront permis de se montrer à son avantage au sein d’une structure, même devenue modeste, toujours performante sur le Brickyard (cf la victoire de Buddy Rice en 2004).

Tant et si bien que dimanche, lors de la deuxième séance d’essais libres, Rahal a parcouru 48 boucles de l’ovale long de 2,5 miles, signant son meilleur tour en 40.1212sec à la vitesse moyenne de 224,320mph. Cette performance lui a permis de se classer dixième, juste derrière un autre nom légendaire, Marco Andretti.

Interrogé sur son ressenti jusque là, Rahal s’est montré plutôt confiant :
Nous avons trouvé plus de vitesse mais le plus important est qu’il est encore très tôt. Nous sommes en mode conservateur parmi les écuries ici présentes. Je pense que nous sommes tous plutôt confiants à propos de notre situation.

Praesent libero libero. Curabitur fringilla ut elit. risus venenatis,