L’IndyCar compense ses émissions de CO2

L’IndyCar a décidé de se positionner depuis quelques années comme le sport automobile de haut niveau le plus respectueux de l’environnement. Après être passé à un carburant 100% Ethanol, les patrons de la série veulent aujourd’hui aller plus loin et compenser – à terme – toutes les émissions de carbone produites par les courses. Un premier pas vient d’être franchi puisque la première épreuve de la saison 2010, les Sao Paulo 300 a été totalement compensée par plus de 23000 arbres plantés dans la plus grande plantation de sucre de canne au monde.

Cette annonce a été faite lors d’une conférence de presse organisée hier en marge des 500 Miles d’Indianapolis en présence de Joel Velasco (Représentant de UNICA aux USA) et de Terry Angstadt ( Président de l’Indy Racing League).

Le nombre d’arbre à planter a été déterminé par un consultant extérieur qui a quantifié les émissions produises lors de l’épreuve de Sao Paulo.

Le dernier arbre a été mis en sol le 18 mai dernier à Sao Martinho, une énorme plantation située dans la ville de Prodopolis. Au total ce sont 23580 arbres qui ont été plantés sur une surface de plus de 14 hectares. Ces arbres ont pour objectif de compenser les 1137,85 tonnes de CO2 émis pendant la course de Sao Paulo. A noter que la rapport préconisait la mise en terre de seulement 8128 arbres, mais que les responsables de la plantation ont décide d’aller plus loin.

L’Indy Racing League a ensuite confirmé que l’objectif était d’appliquer une démarche similaire pour chacune des courses du calendrier et de se positionner sur le côté propre de la série.

D’ailleurs la communication a déjà commencé et des spots de publicités tournent déjà en boucle.

eget lectus dolor Lorem commodo consequat. felis libero. vel, Nullam accumsan dolor.