Tagliani termine à la 10ème place des Indy 500

Dans une épreuve pleine de rebondissements, Alex Tagliani a réussi à se tenir à l’écart des nombreux accrochages qui ont marqué la 94e édition du Indianapolis 500 disputée dimanche sur l’anneau de vitesse du Indianapolis Motor Speedway pour terminer au dixième rang. Qualifié cinquième contre toute attente, le pilote de l’équipe de course FAZZT s’est maintenu parmi les quatre meneurs lors de la séquence des 40 tours de piste précédant le premier ravitaillement. Par la suite, le pilote de Lachenaie au Québec s’est maintenu parmi les 15 premiers tout au long des 200 tours pour finalement terminer au dixième rang, derrière le détenteur de la pole Helio Castroneves de Penske Racing et devant Tony Kanaan d’Andretti Autosport qui a roulé à un moment donné en deuxième position après s’être élancé du 33e rang.

L’Écossais Dario Franchitti a dominé les 500 milles d’Indianapolis prenant la mesure du détenteur de la pole position Helio Castroneves dès le premier tour pour mener 155 des 200 tours de la course en route vers sa deuxième victoire au Indy 500. Le pilote de l’équipe Chip Ganassi Racing a croisé l’arrivée sous un drapeau jaune à la suite d’un accrochage entre Mike Conway et Ryan Hunter-Reay au dernier passage de l’épreuve. Dan Wheldon de l’équipe Panther Racing a terminé second pour une deuxième année consécutive devant Alex Lloyd de Dale Coyne Racing et Scott Dixon, le coéquipier de Franchitti. Danica Patrick a pris le cinquième rang pour égaler sa marque à Indianapolis, devançant son coéquipier Marco Andretti, d’Andretti Autosport. Le Britannique Justin Wilson a terminé septième devant Will Power, Helio Castroneves et Alex Tagliani. Quatorze des 33 partants ont terminé sur le tour du vainqueur et 13 pilotes ont été contraints à l’abandon.

« L’équipe a été formidable, car la voiture était très rapide en début de course, a déclaré Tagliani. Lors de la reprise à la suite du premier ravitaillement, je me suis laissé piéger par Saavedra (Sébastien) qui ne m’a pas laissé passer, même s’il accusait un tour de retard, et je me suis retrouvé dans la partie haute de la piste où j’ai perdu dix positions. Lorsque tu te retrouves en milieu de peloton, avec une voiture très chargée aérodynamiquement, il est presque impossible de remonter vers les meneurs. L’équipe a couru le risque de régler la voiture avec beaucoup d’appuis parce que nous voulions nous maintenir parmi les meneurs afin de viser la victoire, mais lorsque cet incident s’est produit avec Saavedra, les carottes étaient cuites. Je suis toujours fier du travail accompli par l’équipe FAZZT, et nous nous dirigeons vers le Texas, fiers de notre résultat. »

Quant au coéquipier de Tagliani, le Brésilien Bruno Junqueira, il n’a complété que sept tours avant d’être victime d’une sortie de piste lorsque l’arrière de sa Bowers & Wilkins/TorcUp Canada FAZZT Race Team Dallara no 77 s’est dérobé à la sortie du deuxième virage.

« Je suivais Tony Kanaan tout en conduisant de façon prudente, mais la voiture s’est mise à louvoyer et je me suis retrouvé dans le mur extérieur de la piste. C’est dommage car la voiture était compétitive. »

Les équipes de la série IZOD IndyCar disposent de seulement quatre jours de répit avant la présentation de la septième étape du calendrier. Les pilotes seront en piste vendredi et samedi les 4 et 5 juin sur l’ovale du Texas Motor Speedway.

La FAZZT Race Team et la rédaction d’US-Racing.com vous proposent de suivre le parcours d’Alex Tagliani qui sera au volant de la monoplace n°77 pour cette 94ème édition des Indianapolis 500.

dolor. dapibus venenatis, quis nec neque. ipsum