Austin Dillon a fait honneur à son numéro au Texas

Pour Austin Dillon, le petit-fils de Richard Childress, porter le n°3 associé jusqu’ici au pilote légendaire de l’écurie, le regretté Dale Earnhardt, ne semble pas être une mission impossible. Pourtant, cela amène également une très grosse dose de pression, mais cela ne semble pas trop déranger le jeune pilote.

Lors des sept premières épreuves de la saison, le pilote RCR avait montré de belles choses lors de qualifications en réalisant quatre top-10 sur cet exercice particulier. De plus, il se montrait également assez rapide lors des différentes séances d’essais. En course, c’était une autre histoire…

Dillon s’est souvent retrouvé dans des accidents, notamment à Daytona ou plus récemment à Charlotte, même s’il ne compte qu’un seul abandon, c’était à Dover pour un problème de pompe à huile. Jusqu’ici, le truck n°3 n’avait terminé qu’à deux reprises dans le tour du leader, en signant deux top-10 au passage, à Atlanta (dixième) et au Kansas (sixième). Voilà ce que l’on pouvait dire sur son début de saison.

Lors des WinStar World Casino 400K, Austin Dillon a enfin réussi à connaître une course sans histoire et en a profité pour nous démontrer tout son potentiel. Pour commencer, il a signé la pole position, sa première en carrière dans cette série.

La course s’est ensuite bien passée pour le rookie même s’il a dû batailler pour gagner des positions en fin de course et terminer ainsi à une très belle troisième place. De plus, le pilote du truck n°3 a mené 20 tours lors de cette épreuve et il s’agissait de ses premiers tours bouclés en tête dans la troisième division de la NASCAR.

Passons maintenant aux statistiques : Austin Dillon a bouclé 100% de ses tours dans le top-15 avec une position moyenne en piste de quatrième (il n’a d’ailleurs jamais été au-delà de la septième place) et il a donc mené 20 tours pour signer un rating de 118,0. Ses statistiques sont comparables avec celles du quadruple champion Ron Hornaday qui semblait être le seul pilote à pouvoir déjouer les plans de Todd Bodine qui a, rappelons le, signé sa sixième victoire au Texas.

Les ovales intermédiaires de 1,5 mile semblent donc être le point fort du petit-fils de Richard Childress. Il devrait donc être une nouvelle fois à son aise lors du prochain rendez-vous au Michigan où la puissance moteur est primordiale. Réponse samedi prochain.

consequat. id ante. vulputate, leo elementum dolor. porta. nec quis Donec