Un aller-retour payant pour Keselowski

Brad Keselowski est un des quatre pilotes que feront le double-duty ce week-end en NASCAR Sprint Cup et Nationwide Series. Mais Keselowski a été le seul pilote de Cup à s’envoler du Pocono Raceway pour se rendre sur le Nashville Superspeedway vendredi pour participer aux essais. Faut-il y voir une simple coïncidence où une exlication directe de la victoire de Keselowski samedi soir dans les Federated Auto Parts 300 de la course de Nationwide Series ? Keselowski penche plutôt pour la deuxième option.

“C’est assez simple: Si je n’étais pas venu ici vendredi, je ne pense pas que j’aurais remporté la course.”

Cette victoire est la troisième de la saison pour Keselowski et la deuxième de sa carrière à Nashville. Le jeune pilote était arrivé à Nashville avec un point d’avance sur Kyle Busch, mais ce dernier et Kevin Harvick – troisième du championnat – ont décidé de faire l’impasse sur cette épreuve. Keselowski a donc réalisé une très bonne affaire et il compte maintenant 196 points d’avance sur Busch et 277 sur Carl Edwards.

Edwards a terminé deuxième samedi devant Paul Menard, le poleman Justin Allgaier et Mike Bliss. Edwards, Menard et Michael McDowell participeront également à la course de Sprint Cup ce week-end, mais aucun n’était venu à Nashville vendredi pour les essais.

Pour Keselowski, il était normal de venir participer aux essais pour le travail de son équipe.

“Cette équipe bosse dans l’atelier les jours où moi je dors. Ils bossent encore et encore et je récupère toute la gloire. C’est de ma responsabilité de savoir quand je dois donner de ma personne et me mettre au boulot.”

“Parfois, ce n’est pas la chose la plus simple et la plus fun pour moi. J’ai fait pas mal de trajets vendredi, mais maintenant j’ai la preuve que cela en valait la peine.”

A quel point la présence de Keselowski lors des essais de vendredi a-t-elle fait la différence ? Le crew chief Paul Wolfe explique que la compétition est si serrée que le moindre temps de roulage supplémentaire permet à une équipe de prendre un gros avantage.

“L’un de nos avantages cette semaine est que la voiture utilisée était la même que celle que nous avions ici au mois d’avril. Nous avions été très rapide avec une cinquième place à l’arrivée. Cela nous a donc aidé. Mais pour gagner des courses, la clé ce sont les derniers ajustements – le fine-tuning. Ici nous avons presque atteint la perfection. C’est là que la présence de Brad lors de la journée de vendredi nous a bien aidé.”

“C’est le genre d’effort qu’il faut faire si l’on veut gagner des courses et des titres. Cela prouve l’engagement de Brad dans cette série.”

Keselowski s’est qualifié en 24ème position et a ensuite doucement remonté le peloton. Il n’a pas réussi à prendre la tête du peloton avant le passage de la mi-course, mais à ensuite mené 97 des 100 derniers tours. Il a été l’un des quelques pilotes à rester en piste lors de la dernière neutralisation de la course. Et après une rapide bataille avec Edwards, Keselowski a pris le large en route pour sa troisième victoire de la saison.

velit, sem, ut leo fringilla at adipiscing ut elementum elit.