24 Heures du Mans : Trois pilotes sur un nuage

Romain Dumas, Timo Bernhard et Mike Rockenfeller n’en revenaient pas. Les vainqueurs le cette édition des 24 Heures du Mans, c’étaient bien eux ! Portraits.

Romain Dumas (France)

Né le 14/12/1977 à Alès, Romain remporte le volant Elf ACO en 1994. S’en suivent Formule Campus, Formule Renault, F3… Mais les moyens sont très limités et Romain et contraint très tôt de s’expatrier et de se diversifier pour pouvoir courir. Il part en Formule Palmer, tente le Japon et fait des miracles en Euro F3000 avec un budget inexistant. Très vite, il s’aligne également en endurance (ELMS et Super GT). Il mène ainsi un double programme en 2002 avec endurance et Euro F3000 (vice-champion avec 3 victoires), à l’issue duquel il fait connaissance avec la F1 à l’occasion d’une séance d’essai avec Renault (en même temps que Sébastien Bourdais et Franck Montagny).

En 2003, il quitte la monoplace et part en Allemagne disputer la Carrera Cup en plus de son programme endurance. Cette année-là, il remporte les 24 Heures de Spa. Il signe un contrat de pilote officiel Porsche et part rejoindre le championnat ALMS sur une 911 du Team Alex Job. Il y fait connaissance avec Timo Bernhard qui devient son équipier attitré en 2005.

Lorsque Porsche aligne son nouveau proto RS Spyder, Romain et Timo sont promus au sein du Team Penske aux côtés de Sascha Maassen/Lucas Luhr. Troisièmes en 2006, ils remportent le titre LMP2 en 2007 et 2008, avec plusieurs victoires au général à la clé (au détriment des Audi).

Il sera récompensé par un test sur la Dallara Indycar du Penske Racing (il avait déjà fait auparavant un test en Champ Car pour l’équipe Conquest).

A son palmarès, Romain compte les 12 heures de Sebring, les 24 Heures de Spa, les 24 Heures du Nurburgring (à trois reprises) et depuis ce week-end les 24 Heures du Mans. Ne lui manquent plus qu’à remporter les 24 Heures de Daytona !

Ce week-end, il participait à ses dixièmes 24 Heures du Mans. Toujours sous contrat Porsche, il était « prêté » par son employeur à Audi. Son meilleur résultat au Mans jusqu’ici était une troisième place en 2007 sur une Pescarolo.

Timo Bernhard (Allemagne)

Né le 24/02/1981 à Hamburg, Timo Bernhard s’est tourné très tôt vers les GT (Carrera Cup Allemande dès 2000). Sa carrière est depuis lors liée à Porsche. Il a depuis enchaîné les victoires en ALMS (champion GT en 2004, champion LMP2 en 2007 et 2008), ainsi qu’aux 24 Heures du Nurburging. Il a également remporté les 24 Heures de Daytona en 2003.

C’était la cinquième participation de Timo aux 24 Heures du Mans. Jusqu’ici son meilleur résultat était une onzième place en 2005 sur une Porsche 911. Comme Romain, c’est sa deuxième participation au volant d’une Audi.

Mike Rockenfeller (Allemagne)

Bien qu’étant le plus jeune du trio, Mike Rockenfeller peut déjà s’appuyer sur une longue carrière. Né le 31/10/1983 à Neuwied, son début de carrière ressemble comme deux gouttes d’eau à celui de Timo Bernhard : orientation très tôt vers la Carrera Cup (champion en 2004), signature avec Porsche, puis FIA GT, ALMS…

En 2007, il surprend le monde de l’endurance et quitte Porsche pour rejoindre Audi. Son programme principal est le DTM mais il est également aligné en Le Mans Series (champion 2008 aux côtés d’Alexandre Prémat). Il compte également plusieurs classiques à son palmarès, avec une victoire aux 24 Heures du Nurburging et une aux 24 Heures de Daytona cette année sur la Riley Porsche Action Express.

C’était sa sixième participation aux 24 Heures du Mans. Il avait fini 4ème en 2008 sur une Audi. Sa première apparition mancelle sur une Audi s’était soldée par une grosse sortie au Tertre Rouge dès le début de course. Après avoir essayé vainement de réparer, il s’était effondré en larmes. Les images avaient fait le tour des média spécialisés. Mais ce dimanche, c’était un Mike tout sourire qui savourait le joli tour qu’Audi a joué à Peugeot.

ipsum nec venenatis, ut risus Sed facilisis consectetur commodo