Edwards remporte la 1ère course à Road America

Après la première séance d’essais de la NASCAR Nationwide Series jeudi sur le circuit de Road America, Carl Edwards s’était moqué de lui et de sa mauvaise performance sur ce tracé routier de 4.048 miles malgré son cinquième chrono. Mais Edwards a une nouvelle fois prouvé qu’il apprenait très vite et il s’est finalement imposé samedi lors des Bucyrus 200, première course de NASCAR Nationwide Series à Road America.

“C’est vraiment un circuit très difficile et très long. Il se passe beaucoup de choses sur un tour. J’ai beaucoup réfléchi dans l’avion lors des mes trajets entre ici et Sonoma pour la course de Sprint Cup. La nuit dernière, allongé dans mon motorhome, j’ai refais les tours dans ma tête. J’ai vraiment essayé de me concentrer au maximum pour offrir le meilleur à mes gars.”

Edwards n’a également pas manqué de remercier le vétéran et spécialiste des courses routières Boris Said qui l’a aidé à découvrir ce circuit et qui lui a donné les conseils pour apprivoiser ce tracé si particulier.

Le pilote et son crew chief Drew Blickensderfer ont de plus reçu une belle motivation de leur coéquipier de la Roush Fenway Racing Paul Menard, qui s’était montré incroyablement rapide jeudi.

“Pour être honnête, Drew était fou que Paul soit plus rapide que nous.”

Donc l’équipe a travaillé dur pour rendre la Ford n°60 plus rapide, et au moment de prendre la piste pour la séance de qualification, Edwards était bien au rendez-vous avec une voiture au top. Le pilote a signé un tour parfait pour décrocher la pole position avant de mener 35 des 50 tours de course en route vers la victoire.

“Tout d’abord, mes gars ont préparé une voiture incroyable. Cette Ford était vraiment, vraiment rapide. C’était un plaisir de la conduire.”

Mais la course n’a pas manqué d’animation. Les épreuves sur circuit routier offrent habituellement des stratégies de consommation et cette course n’a pas échappé à la règle. Edwards a du abandonner la tête du peloton à 19 tours de l’arrivée pour ravitailler et est reparti en 13ème position.

“J’étais très nerveux à ce moment. Dans le peloton, ma voiture était difficile à piloter dans la partie arrière du circuit. C’était assez tendu sur la piste. Je pensais avoir perdu la course à ce point. J’étais vraiment sur les nerfs.”

Brad Coleman a hérité de la tête du peloton, mais la course s’est durcie dans les derniers tours et Coleman s’est fait sortir dans le virage n°1 par Brad Keselowski. Dans la bagarre, Edwards a réussi à se faufiler juste derrière Jacques Villeneuve.

Après un autre drapeau jaune, Edwards a attaqué Villeneuve à l’intérieur de ce même virage n°1 et a pris l’avantage. A partir de là, Edwards a réussi à prendre le large et a finalement coupé la ligne avec 4.3 secondes d’avance sur Ron Fellows. Brendan Gaughan a terminé troisième devant Keselowski et Owen Kelly.

Villeneuve a vraiment brillé durant cette course et il était en mesure de signer un très bon résultat si un câble d’alternateur n’avait pas cassé à moins de deux tours du drapeau à damier. Sur la piste, l’ancien champion du monde de Formule Un et vainqueur des 500 Miles d’Indianapolis a démontré qu’il savait toujours piloter avec des dépassements très impressionnants sur Edwards et Carl Long, mais aussi avec de très grosses attaques. D’ailleurs de nombreux pilotes et patrons d’équipes se sont exprimés à son sujet et beaucoup espère le revoir très bientôt dans une voiture de NASCAR.

velit, ut efficitur. mattis Phasellus vel, felis dapibus Aenean fringilla consequat.