Baguette fait bonne figure malgré les éléments

Sur l’un des ovales les plus délicats du calendrier, Bertrand Baguette avait fort à faire. Tout d’abord la mise au point de la monoplace est cruciale si l’on veut terminer la course sans ennui. Avec un banking élevé et progressif et de hautes vitesses atteintes, les pilotes sont à la limites de l’adhérence sur ce tracé.

Ensuite, sur une piste caractérisée par 66% tu temps passé en courbe, l’effort et la résistance physique sont colossaux. Pour preuve, les pilotes qui parcourent la piste en 18 secondes, passent environ 10 secondes à supporter plus de 3Gs ! Alors une fois tous ces éléments en tête, il est plus facile de se représenter le challenge qu’offre l’Iowa Speedway.

Dans cette situation, Bertrand Baguette a comme à son habitude abordé les choses studieusement. Qualifié en 22ème position, le Belge a devancé de son coéquipier Mario Romancini. En course, la voiture numéro #36 se comportait plutôt bien et Baguette parvenait à remonter quelques positions dans le peloton. Làs, une crevaison en début d’épreuve a ralenti sa progression. C’est ensuite un changement d’aileron avant qui l’a contraint à repasser par les stands. Et comme si cela ne suffisait pas, Baguette a connu un incident peu commun en fin d’épreuve. L’un des points d’attache de son harnais s’est déclipsé et l’a forcé à repasser une nouvelle fois par son box.

Résultat final, une 17ème place qui laisse des regrets à Baguette et son écurie Conquest Racing. Mais une nouvelle fois, le Belge a terminé l’épreuve et a accumulé énormément d’expérience en parvenant même à signer de très bons chronos.

ut tristique non ante. id, Praesent mattis