Gaffe pour Ambrose, victoire pour Johnson

Jimmie Johnson vient de cocher une nouvelle case dans sa liste des choses à accomplir en NASCAR, mais grâce cette fois à l’aide involontaire de Marcos Ambrose.

Johnson a récupéré la tête du peloton lors des Toyota/Save Mart 350 sur l’Infineon Raceway quand Ambrose n’a pas réussi à suivre le pace car lors de la dernière neutralisation alors qu’il tentait d’économiser du carburant. Johnson a ensuite résisté à Robby Gordon pendant les cinq derniers tours en route vers la victoire, sa première sur une course routière.

Ambrose possédait plus de deux secondes d’avance sur Johnson quand Brad Keselowski est parti en tête à queue avant de caler au milieu du virage n°7, déclenchant la septième neutralisation de la journée au tour 103. En tentant d’économiser un peu de carburant pendant les tours sous drapeau jaune, Ambrose a perdu de la puissance avant de s’arrêter sur la piste. Le moteur de la Toyota n°47 n’a pas tout de suite redémarré et lorsque la voiture s’est enfin relancée, il avait déjà été dépassé par six voitures. Selon le règlement de la NASCAR, Ambrose est donc reparti septième à cinq tours de l’arrivée et n’a pas été en mesure de remonter plus haut que sixième au passage de la ligne d’arrivée.

Dans sa voiture, Johnson n’a pas caché sa joie:
“Les gars…. Enfin….Préparez vous à boire quelques bières. Woohoo !! Depuis le temps !!! Boooyah!! “

C’est la quatrième victoire de la saison pour Johnson et la 51ème de sa carrière. Il dépasse ainsi Junior Johnson et Ned Jarrett sur la liste des pilotes les plus victorieux en carrière. Cette victoire est également la 15ème sur course routière pour la Hendrick Motorsports, un record absolu pour une équipe.

Ambrose ne peut qu’imaginer ce que sa victoire aurait été. Seulement trois pilotes étrangers – et aucun Australien – ont remporté une course de NASCAR Sprint Cup. Du côté de ses propriétaires Tad Geschickter, Jodi Geschickter et Brad Daugherty, cette victoire aurait également été une première.

“Je menais la course et j’ai rencontré des problèmes avec mon moteur. J’essayais d’économiser du carburant et le moteur s’est éteint. Il n’a ensuite pas redémarrer comme il aurait du le faire. Je ne me suis pas arrêter de rouler, mais les choses sont comme ça…”

“Je ne pense pas que la NASCAR aurait du faire cela. Mais ce n’est que mon opinion, parce que j’ai perdu la course. Il n’y a pas grand chose à dire. Je suis désolé pour tous mes gars.”

Johnson a finalement coupé la ligne avec 3.105 secondes d’avance sur Gordon et gagne quatre places au classement général où il retrouve la deuxième position à 140 points derrière le leader Kevin Harvick, troisième de la course. Harvick avait débuté la course avec 22 points d’avance sur Kyle Busch, 47 sur Denny Hamlin et 118 sur Kurt Busch. Mais les trois pilotes ont rencontré des problèmes dimanche à Sonoma avec Kyle Busch qui a terminé 39ème, Hamlin 34ème et Kurt Busch 32ème.

Le poleman Kasey Kahne a terminé quatrième devant Jeff Gordon cinquième, mais c’est bien la gaffe d’Ambrose qui reste le sujet le plus discuté après la course.

Jimmie Johnson:
“AvecMarcos, nous étions dans le virage n°1 et normalement les gars coupent le moteur dans la pente pour économiser du carburant. Au début je ne pensais pas qu’il avait coupé le moteur dans la côte, c’est vraiment le dernier endroit où il faut faire cela.”

“Je pensais qu’il était tombé en panne d’essence ou qu’il avait un problème électrique, quelque chose de grave, parce que sa voiture s’est arrêtée. A ce moment j’ai pensé ‘Quelle est la procédure dans ce cas là ? ‘ En ne respectant pas la vitesse du pace car, la NASCAR devait faire quelque chose, mais je ne savais pas d’où il allait repartir.”

“Au début j’ai pensé qu’ils allaient le remettre devant moi et cela ne me posait pas de problème. J’étais prêt à attaquer comme un fou sachant que sa voiture avait des problèmes. Mais on m’a dit qu’il allait repartir derrière et j’ai vraiment été désolé pour lui. Son propriétaire m’a donné une chance en Nationwide Series en 1998. Cette victoire a vraiment été un cadeau pour nous aujourd’hui.”

Au niveau des pilotes qui effectuaient une pige lors de cette course, nous pouvons noter la très belle prestation de Jan Magnussen qui a surpris de nombreux observateurs avec sa 12ème place à l’arrivée. Pour Mattias Ekstrom, les choses ont été un peu plus difficile, il a tout de même terminé à une encourageante 21ème place dans le tour du leader.

eget dolor. quis, ut Donec Donec ut tempus vulputate, elit. Praesent