Jimmie Johnson rêve de Formule Un

Pour la deuxième fois en trois ans, un pilote de NASCAR admet son intérêt pour la catégorie Reine du sport automobile Européen : la Formule Un.

Après Kyle Busch censé rouler pour Toyota en 2008 (test qui a finalement été annulé), c’est au tour du plus grand pilote de NASCAR de la décennie d’émettre publiquement son souhait de se glisser dans le cockpit étroit d’une F1. Sur la lancée de sa victoire à l’Infineon Raceway, Johnson a prouvé ses aptitudes sur circuits routiers et rêve maintenant de s’essayer au volant des voitures les plus performantes du monde.

A l’image de son mentor Jeff Gordon, Jimmie Johnson se destinait dès son plus jeune âge à une carrière en monoplace. Mais au fil des ans, les catégories qu’il a fréquenté et l’opportunité de rouler dans la série numéro #1 aux USA l’a amené vers la NASCAR pour le plus grand plaisir (ou déplaisir c’est selon) des fans. Alors s’il reconnaît qu’il lui sera difficile d’obtenir un essai, il espère qu’une approche plus commerciale pourra lui faciliter la tâche.

En plus d’effectuer cet essai pour le plaisir, Johnson qui n’hésite pas à s’engager en Grand-Am, souhaite également profiter de cette aubaine pour apprendre et améliorer encore sa technique de pilotage sur routiers. Une preuve supplémentaire de son implication et de son professionnalisme dans ce sport. Et faute de F1, le pilote Hendrick se tournerait volontiers vers une monoplace d’IndyCar.

Même piloter une IndyCar, je sais que les ovales ne sont pas les endroits les plus sûrs, mais essayer sur un circuit routier serait vraiment profitable pour moi. Je pense qu’avoir couru en Grand-Am m’a aidé à devenir un meilleur pilote sur circuits routiers et je pense que ce serait une étape supplémentaire.

Nullam luctus porta. id ipsum id, id venenatis sit tempus dolor leo.