A.J. Allmendinger enchaîne les bons résultats

Depuis l’épreuve de Dover, soit six courses consécutives, A.J. Allmendinger n’a pas quitté le top-15 à l’arrivée. Cette série de bons résultats font que le pilote de la Richard Petty Motorsports a gagné six places depuis le début de sa spirale positive. Il est désormais vingt-et-unième à un point de son équipier Kasey Kahne, mais le Chase ne semble pas à sa portée.

Depuis l’épreuve de Dover il s’est donc écoulé six courses comptant pour le championnat et Allmendinger à deux dixièmes places pour meilleur résultat à Pocono et à Loudon ce week-end. Il porte donc à trois son nombre de top-10 cette année puisqu’il s’était classé sixième lors de l’épreuve d’Atlanta.

Avec le départ de Kasey Kahne au terme de l’exercice en cours, A.J. Allmendinger pourrait se retrouver propulsé leader de l’équipe, puisque Paul Menard semble encore trop tendre. Ce dernier est vingt-troisième du classement à plus de cent points d’Allmendinger, alors qu’Elliott Sadler, quatrième membre de Richard Petty Motorsports est totalement dépassé. Vingt-huitième du classement général, l’ancien pensionnaire de la Robert Yates Racing brille par son incapacité à faire ne serait-ce que des coups d’éclats. Sa ligne de statistiques est tout simplement vierge et il n’a aucun top-15 cette année.

Les performances d’A.J. Allmendinger sont d’autant plus remarquables, quelles ont été obtenues sur des pistes bien différentes. En effet depuis Dover, il y a eu trois courses sur ovales intermédiaires (Dover, Charlotte et New Hamphsire), un circuit routier (Sonoma) et deux superseedway (Pocono et Michigan).

Cependant, Allmendinger doit encore s’améliorer sur les short tracks, puisque cette année, trois épreuves ont été disputées sur ce type de piste, à Bristol, Martinsville et Richmond et Allmendinger a pour meilleure place à l’arrivée une dix-septième place, tant à Bristol qu’à Richmond. L’an dernier il avait réussi à décrocher un top-10 à Martinsville, une neuvième place, sa seule arrivée parmi les dix premiers en six courses.

Autre domaine dans lequel l’ancien pensionnaire du Champ Car a incontestablement progressé, il s’agit des courses à l’arrivée dans le même tour que le vainqueur. Si l’an dernier il en avait enregistré dix-huit sur l’année, soit une course sur deux, cette année il est déjà à onze arrivée dans le même tour que le vainqueur alors que la mi-saison ne sera atteinte qu’au soir de l’épreuve Daytona.

Cette année Allmendinger a mené trente-trois tours, contre zéro l’an passé, neuf en 2008 et un seul en 2007. Il a également signé sa première pole position en carrière sur le Phoenix International Raceway, ovale d’un mile qui nécessite une certaine habileté.

Ce week-end la NASCAR Sprint Cup Series se rend sur le Daytona International Speedway, ovale sur lequel le Californien a décroché son seul top-5 en carrière, c’était une troisième place lors des Daytona 500 2009. Pour la manche d’ouverture de la saison 2010, qui se tient sur cette même piste, il avait mené onze tours, mais n’avait pas pu faire mieux que trente-deuxième. L’an dernier, pour cette course estivale il avait pris la dix-septième place.

consequat. nec Phasellus Praesent elit. Aenean Donec adipiscing commodo eleifend