A quoi faut-il s’attendre ce week-end ?

Depuis de nombreuses années lorsque la NASCAR se rend à Daytona ou à Talladega il y a l’utilisation des plaques de restriction afin de brider les moteurs et de niveler les performances. Autres conséquences de l’ajout de ces plaques, la vitesse est moindre et les pilotes doivent démontrer leur habileté à courir pare-chocs contre pare-chocs.

En début d’épreuve certains pilotes préfèrent se laisser glisser en fond de peloton pour voir venir en cas d’accident alors que d’autres au contraire préfèrent passer leur temps à l’avant. Il ne faut cependant pas oublier qu’un pilote qui sort du draft ira moins vite que ses camarades.

Au contraire de Talladega, les épreuves disputées sur le Daytona International Speedway voient régulièrement l’apparition de petits paquets de voitures. Ce vendredi ce phénomène pourrait être accentué car tous les pilotes auront besoin de prendre leurs marques avec cette nouvelle voiture.

A l’instar de ce qui avait été vu à Talladega en octobre 2007 pour la première course de la COT sur un ovale à plaques de restriction, les pilotes pourraient se regrouper par marques afin de travailler ensemble et de remonter en fin de course sur la tête du peloton.

En ce qui concerne les qualifications, elles se feront bien sûr deux tours lancés pour chaque pilote. Lors des tests réalisés il y a quelques semaines, il avait été mis en lumière le manque de vitesse des Ford Mustang et Dodge Challenger lorsqu’elles étaient seules pistes. La pole position ne devrait donc pas échapper à un pilote Chevrolet ou Toyota.

Si les Dodge et les Ford sont en retrait au niveau de la performance lorsqu’elles sont seules en piste, elles n’ont en revanche rien à envier aux Chevrolet et autres Toyota lorsqu’elles sont en peloton.

A voir également :

Les plaques de restrictions : la fiche.

Le draft : la fiche.

luctus mattis Praesent leo non odio Donec eleifend libero. dolor accumsan