Alex Tagliani a hâte de découvrir Watkins Glen

À la suite d’une séquence de quatre courses sur pistes ovales, la série IZOD IndyCar est de retour sur un circuit routier en ce week-end de fêtes nationales des deux côtés de la frontière avec la présentation de la sixième édition du Camping World Grand Prix at the Glen. Alex Tagliani en sera à son premier départ sur la piste de 5,472 kilomètres du Watkins Glen International situé dans le nord-ouest de l’état de New York. Cette neuvième étape du calendrier 2010 est une épreuve de 60 tours, 328,32 kilomètres qui sera diffusée en direct dimanche sur les ondes de TSN et du réseau ABC à 15 h 30. Lors des quatre premières courses de la saison disputées sur circuits routiers et urbains, la nouvelle équipe de course FAZZT en avait impressionné plusieurs qualifiant deuxième en lever de rideau avant que son pilote Alex Tagliani soit sorti de piste par Dan Wheldon en début de course. Deux top 10 à l’arrivée, une sixième place à St. Petersburg et une dixième en Alabama, ont été suivis d’un abandon à la suite d’un contact au Grand Prix de Long Beach.

« J’ai hâte de découvrir la piste de Watkins Glen et revenir aux circuits routiers, a déclaré Tagliani, qui a également mentionné que les gens étaient surpris qu’il en serait à son premier départ sur cette piste. Non pas que je n’aime pas les ovales, mais l’approche est différente autant pour le pilote que pour l’équipe sur un circuit routier. Comme cela été le cas à plusieurs reprises, nous allons découvrir une nouvelle piste, mais l’équipe FAZZT apprend rapidement. Nous avons qualifié six fois dans les huit premiers, et je pense que nous sommes en mesure de bien faire au Glen. Ça fait partie de nos défis. Maintenant, nous devons convertir ces positions sur la grille à de meilleurs résultats en course de façon constante. Rien n’est facile face à une compétition si féroce, mais nous allons dans la bonne direction. Nous avons eu quelques difficultés à trouver les réglages qui auraient pu nous rendre plus compétitifs en course sur les ovales, mais sur les circuits routiers, nous avons par contre connu un peu de malchance.”

« L’équipe a travaillé pour fabriquer des pièces qui devraient améliorer notre performance ce week-end. Par contre, nous devons bien nous qualifier, trouver le bon équilibre de la voiture et se tenir loin du trouble en course. Tout cela peut sembler cliché, mais c’est ce que nous devons faire pour obtenir de bons résultats de façon constante. La tâche pourrait être plus facile au Glen car la voiture est soumise à moins de turbulence que sur un ovale. Sans regarder trop loin en avant, je ne peux m’empêcher de penser aux épreuves canadiennes qui se tiendront à Toronto et Edmonton un peu plus tard en juillet. Je dois admettre que j’étais heureux du prochain partenariat avec Hot Wheels. Enfant, je jouais avec les voiture Hot Wheels, mais je n’ai jamais imaginé que j’en piloterais une vraie un jour, »
a conclu Tagliani.

nec sed ipsum efficitur. mattis felis Donec amet, sit Praesent vel,