Dale Earnhardt Jr. s’impose au volant de la n°3

En pilotant la Chevrolet n°3 aux couleurs de Wrangler en honneur de son père disparu, Dale Earnhardt Jr. a mis fin à quatre années d’attente en NASCAR Nationwide Series. Earnhardt Jr. ne pouvait pas mieux honorer la mémoire son père qu’en s’imposant vendredi soir lors des Jalapeno 250 sur le Daytona International Speedway.

Cette victoire très forte en émotion d’Earnhardt est le résultat d’une collaboration assez inattendue entre Richard Childress, Teresa Earnhardt, la JR Motorsports et la Hendrick Motorsports, qui a fourni le moteur de la voiture.

La victoire, la 23ème de la carrière d’Earnhardt, est la première dans cette série depuis le 19 août 2006 quand il s’était imposé au Michigan. C’est également la première victoire dans une course comptant pour un championnat d’une très trois séries nationales de la NASCAR depuis le 15 juin 2008 quand il s’était imposé lors des Lifelock 400 en NASCAR Sprint Cup également à Michigan.

Dans une course qui a vu les débuts de la nouvelle voiture de Nationwide, Earnhardt a résisté à Joey Logano et au troisième Ricky Stenhouse Jr. lors d’une arrivée sous le régime du green-white-checkered qui a offert aux fans deux tours de plus que les 100 initialement prévus.

“J’étais si inquiet de ne pas avoir les moyens de m’imposer. Si nous n’avions pas gagné tout cela n’aurait été qu’une perte de temps.”
a déclaré Earnhardt après avoir été félicité par Childress, son crew chief Tony Eury Jr. et de nombreux autres proches sur la Victory Lane.

“J’ai travaillé dur pour essayer de gagner, pas seulement pour papa qui doit bien sûr être très fier, mais surtout pour tous nos fans. J’espère qu’ils ont pris du plaisir à regarder cette course. Mais il n’y aura plus de n°3 pour moi. C’est fait.”

Avec une poussette de Justin Allgaier, Earnhardt a pris la tête du peloton pour la première fois au tour 70 en prenant l’avantage sur Kyle Busch dans les virages n°1 et n°2. Dans le même tour, la NASCAR a neutralisé la course pour la présence d’un débris dans la ligne droite arrière. En ravitaillant sous drapeau jaune, Earnhardt a conservé l’avantage grâce à un ravitaillement net et sans bavure réalisé par ses mécaniciens de la n°88 en NASCAR Sprint Cup.

Earnhardt a ensuite conservé la première place jusqu’au tour 96 quand la NASCAR a une nouvelle fois neutralisé l’épreuve pour des débris. Le pilote de la Chevrolet n°3 est resté en piste tout comme sept autres prétendants à la victoire. Busch, Carl Edwards, Clint Bowyer, Trevor Bayne et Ryan Newman ont de leur côté décidé de repasser par les stands et de parier sur un changement de pneus.

Cette stratégie ne s’est pas révélée payante pour ces pilotes. Une bonne position sur la piste s’est finalement révélé être une meilleure option que des gommes neuves. Le leader du championnat Brad Keselowski et Kevin Harvick ont terminé respectivement quatrième et cinquième. Grâce à ce nouveau bon résultat Keselowski augmente son avance au championnat et compte maintenant 277 points de plus qu’Edwards, qui a terminé 11ème.

Mais ce jour n’appartenait qu’à un seul homme: Dale Earnhardt Jr.

“C’est très fort. Je suis très fier. Je suis fier d’avoir fait cela avec ce groupe.”

Childress, qui a remporté six championnats de Sprint Cup en tant que propriétaire de la voiture de Dale Earnhardt Sr. s’est lui aussi montré très satisfait de cette journée.

“Il m’a dit que papa aurait été content, très content. Et qui le connaissait mieux que lui ?”

id Donec at Curabitur libero facilisis Phasellus