Le Grand-Am a loupé son coup

Il ne fait pas bon gagner trop souvent en Grand-Am. A l’issue de la manche de Mid Ohio, laquelle a vu la cinquième victoire en sept courses de la Riley BMW Ganassi de Scott Pruett/Memo Rojas, les organisateurs du Grand-Am ont fait ce qu’ils savent faire le mieux (surtout quand il s’agit d’un moteur européen) : distribuer des pénalités et changer le règlement.

A l’arrivée de la course, les officiels se sont attaqués au moteur BMW, qu’ils ont trouvé non conforme pour des raisons assez obscures que personne n’a vraiment comprises… Bilan : 25 points retirés au championnat, ce qui a eu pour résultat d’annuler la quasi-totalité de l’avance de Pruett/Rojas.

Si au Grand-Am, ils ne sont pas fortiches pour expliquer clairement les motivations techniques de leurs pénalités, au moins sont-ils bons en calcul…

Et ce n’est pas tout : comme à plusieurs reprises par le passé (et notamment l’année dernière quand ils avaient ruiné la saison du Team Penske parce que le moteur Porsche leur paraissait trop fringant), les officiels ont également modifié le règlement, imposant une hausse du poids minimal pour les concurrents ayant le moteur BMW.

A part ça, il y a eu une course hier à Daytona, en préambule de la manche NASCAR.

Et cette course a vu un doublé… BMW, avec la victoire de Scott Pruett/Memo Rojas devant Ryan Dalziel/Mike Forest !

Et si le Grand-Am s’était trompé de cible ? Si la raison des résultats de la n°01 tenait plus de l’équipe (sans doute la plus professionnelle du plateau) et des pilotes (assurément la paire la plus homogène) plus que du moteur ?

La prochaine manche aura lieu à New Jersey le 18 juillet. Peut-être faudra t-il imposer à Scott et à Memo de rouler avec un bandeau sur les yeux ?

commodo mi, Nullam id, suscipit ultricies at leo. ut mattis nec