La Dallara est morte… Vive la nouvelle Dallara !

Il aura fallu un an et demi pour enfin connaître la monoplace qui succèdera à l’actuelle Dallara et qui aura la lourde tâche de remettre l’IndyCar sur le toit su sport auto US. En effet, avec ce radical changement, l’IRL ne souhaite rien de moins que de redonner ses lettres de noblesses à l’IndyCar qui était il y a dix ans, la discipline numéro #1 devant la NASCAR.

Et pour arriver à leurs fins, les membres de l’IRL ont procédé méthodiquement tout d’abord en lançant un appel d’offre. Cinq constructeurs ont répondu (voir par ailleurs). Ensuite un comité d’experts composé de Brian Barnhardt, Gil de Ferran, Tony Purnell, Eddie Gossage, Neil Ressler, Tony Cotman et Rick Long a été mis en place pour superviser les propositions des constructeurs. Enfin pour parachever le tout, un questionnaire a été envoyé aux fans du monde entier afin de recueillir leur sentiment sur ce que devait être la future monoplace.

Absolument tous les éléments ont été prix en compte y compris l’évolution des monoplaces au fil des ans. Et à Indianapolis, en ce 14 juillet qui restera une date historique pour l’IRL, la tension était plus que palpable chez les principaux acteurs (Randy Bernard y compris) face à l’enjeu énorme que représentait cette annonce. Après un discours d’introduction de Randy Bernard, le Président de l’IRL a passé la main au comité ICONIC dont on nous a montré la vidéo du vote.

Comme si le stress n’était pas suffisamment haut, une attente de quelques minutes (où des vidéos consistant à démontrer l’importance de ce changement) a précédé la présentation de la nouvelle monoplace.

Après un suspens interminable le gagnant est ? Dallara Automobili ! Ce choix s’impose comme celui de la constance. En effet présent depuis 1997 et fidèle partenaire de l’IndyCar depuis 2003, le constructeur italien connaît mieux qui quiconque la « maison IRL ». Mais attention ! De la monoplace présentée en début d’année, il n’en restera que le châssis ainsi que la cellule de survie. Tous les autres éléments aérodynamiques pourront être fabriqués par d’autres constructeurs.

Et c’est bien là que réside la véritable surprise. Alors que tout le monde s’attendait à voir une seule et même monoplace en piste, nous aurons bien plusieurs « looks » différents. Cette astuce permettra de voir solutions différentes proposée par des constructeurs automobiles, des spécialistes de l’aviation mais également des “ingénieurs fous” comme à l’époque des années 30’ jusqu’aux années 70’.

Comme l’a si bien dit Tony Purnell :
Venez Ford, GM, Lotus, Ferrari. Venez Lockheed Martin, Boeing, General Electric. Venez vous les ingénieurs qui travaillez dans vos garages et vos petits ateliers. Nous avons fait de notre mieux pour vous offrir une base de travail pour chacun d’entre vous afin de démontrer vos prouesses techniques sans avoir besoin de pleurer dans votre banque. Nous voulons que vous soyez tous impliqués. »

Voici les principales caractéristiques de la future monoplace :

  • Le châssis fabriqué par Dallara coûtera 349 000$ tandis que la voiture complète avec le moteur coûtera 385 000$ soit 45% de moins que la voiture actuelle !
  • Les châssis seront fabriqués aux Etats-Unis, à Indianapolis, cœur historique de l’IndyCar. Dallara construira ses locaux ainsi qu’une nouvelle usine à proximité du circuit. A noter qu’actuellement, les châssis traversent l’Atlantique depuis l’Italie pour rejoindre les ateliers des équipes.
  • La cellule de sécurité sera utilisable sur tout type de circuit, éliminant de ce fait le besoin de disposer de châssis propres aux ovales et routiers. Seuls les composants aérodynamiques seront amenés à changer.
  • Chaque écurie pourra utiliser deux kits aérodynamiques de n’importe quel fabricant durant la saison. Le prix maximum ne devra pas dépasser 70 000$ par kit. L’IndyCar devra approuver chaque kit avant sa construction.
  • Tous les kits aéro devront être disponibles pour chaque écurie (pas de partenariat privilégié) et seront soumis aux règles de sécurité de l’IndyCar.
  • Le poids minimum que l’IndyCar souhaite atteindre est 626,5kg soit 91 de moins que la précédente. Les performances seront donc améliorées sur les pistes routières et urbaines. Le poids définitif ne sera dévoilé qu’après consultations avec les motoristes et fabricants des kits aéro.
  • La cellule de survie autorisera une meilleure visibilité, une meilleure protection de la tête, des jambes et du dos. Enfin un système permettra de réduire les risques d’enchevêtrement des roues en cas d’accrochage.
  • L’IndyCar continuera de mener sa politique consistant à promouvoir et développer le carburant “vert” faisant d’elle, la catégorie Reine en matière d’écologie.

Après cette annonce, l’attente de la saison 2012 paraîtra encore plus longue. Mais ne dit on pas que plus l’attente est longue, meilleure est la récompense ? En tout cas ça en a tout l’air et gageons que l’IndyCar a franchi une sacrée étape aujourd’hui. Une de plus vers les sommets du sport auto US voire mondial. La Formule Un n’a qu’à bien se tenir. Sa vieille concurrente qu’elle croyait avoir enterrée renaît de ses cendres plus forte que jamais.

sem, venenatis Aenean tempus neque. Praesent mattis nec consectetur at