Ron Hornaday comme au bon vieux temps

Ron Hornaday devait commencer à trouver le temps long après une première partie de saison assez discrète et bien loin de ses objectifs de titre. Mais on le sait, il ne faut jamais enterrer le quadruple champion de la Truck Series.

Ainsi, le pilote Chevrolet s’est souvenu de ce qui faisait la base de son succès les années précédentes pour ainsi décrocher sa première victoire depuis le 1er aout 2009 à Nashville et ainsi mettre fin à une série de 22 courses sans succès pour un calendrier qui en compte 25.

Suivi par son propriétaire Kevin Harvick, Hornaday a mené pas moins de 129 tours sur les 200 que comptait l’épreuve pour finalement devancer Kyle Busch de plus de deux secondes sur la ligne d’arrivée.

Le crew chief d’Hornaday lors de cette course était Ernie Cope qui avait déjà emmené Harvick sur la victory lane à Atlanta dans cette série et qui s’occupe également de lui en Nationwide avec la voiture n°33.

Ron Hornaday : “Nous n’aurions pas pu gagner sans l’aide d’Ernie Cope et de tous les mécanos qui bossent sur ce Chevrolet. Ils bossent avec leurs tripes, ils ont tout changé sur le truck après le week-end dernier. C’est une très belle journée. Il faudrait qu’Ernie vienne plus souvent et reste avec nous. Les gars étaient un peu anxieux avant la course mais je savais que l’on avait une équipe capable de gagner et on leur a prouvé que c’était vrai.”

Mais qu’à donc fait Ernie Cope pour ramener Ron Hornaday sur la victory lane ?

Ernie Cope : “Nous sommes simplement revenus à ce que j’appellerai ‘la base’. Chaque mécano a fait son boulot. Je sais bien que chacun veut apporter son petit plus, mais ce n’était pas le moment. Nous devions faire des changements. Nous sommes revenus à la base et nous avons laisser Ron piloter ce truck, sans essayer de faire quoi que ce soit s’il ne le demandait pas. Vous pouvez gagner chaque course si vous faites ça avec Hornaday”.

Evidemment, le pilote KHI a tout de suite signé pour cette méthode de travail qu’il utilisait par le passé, espérant faire revenir la chance du vainqueur dans son propre camp. “J’ai même changé de chaussures pour que tout soit parfait. Le travail a payé cette nuit.”

Ron Hornaday a décroché sa quatrième victoire sur l’O’Reilly Raceway Park et sa troisième victoire sur cet ovale en quatre ans.

Le moment clé de cette épreuve est intervenu au tour 153 lors que le poleman Timothy Peters et Kyle Busch se battaient pour la tête de la course dans les virages 3 et 4. Busch a choisi d’attaquer à l’extérieur et Peters l’a accompagné sur le haut de l’ovale pour éviter qu’il ne passe. Malin comme il est, le quadruple champion de la série en a profité pour s’infiltrer à l’intérieur et ainsi rependre la tête qu’il ne lâchera plus jusqu’à la fin de la course.

Busch a donc terminé ce rendez-vous en seconde place devant Matt Crafton et Johnny Sauter, les deux coéquipiers de chez ThorSport. James Buescher confirme son talent avec sa cinquième place en devançant le rookie Austin Dillon. Todd Bodine est septième devant Brad Sweet, David Starr et Timothy Peters.

Au championnat, Bodine prend le large sur Almirola impliqué dans un accident au tour 96 impliquant notamment l’ancien pilote de F1 Narain Karthikeyan. Il compte maintenant pas moins de 177 points d’avance sur son dauphin. Ron Hornaday revient quant à lui à 212 points du champion 2006.

Pour sa première course dans la série, la jeune Johanna Long a terminé 17ème à trois tours sur cet ovale très technique.

Aenean ultricies efficitur. vel, et, commodo