Kyle Busch encore et toujours…

Qu’est-ce qui peut empêcher Kyle Busch de gagner une épreuve de NASCAR Nationwide Series ? Certainement pas l’absence d’essais. Retenu à Pocono pour la Cup, Kyle Busch a piloté sa Toyota Camry n°18 en Iowa pour la première fois lors des essais qualificatifs et le résultat ne s’est pas fait attendre avec le deuxième chrono derrière l’intouchable Trevor Bayne.

Près de 56 000 fans s’étaient massées dans les tribunes de l’Iowa Speedway pour assister à cette vingt-et-unième manche de la saison, les U.S. Cellular 250. Et pour la neuvième fois de l’année c’est Kyle Busch qui s’est imposé, décrochant par la même occasion son trente-neuvième succès dans cette catégorie et son sixième lors de ses sept dernières venues !

Kyle Busch : “La journée aurait pu être meilleure si j’avais eu la pole position. Sacré Trevor Bayne.”

Si Kyle Busch fait le show du côté des victoires, il en va de même pour Trevor Bayne avec les poles puisqu’il vient de décrocher sa troisième pole consécutive, du jamais vu depuis dix-huit ans et un certain Jeff Gordon. Le pilote de la Diamond-Waltrip Racing est par ailleurs devenu le plus jeune pilote à décrocher trois poles de suite dans l’histoire de la Nationwide.

Mais comme à chaque fois qu’il a décroché la pole, Bayne n’a pas gagné. Il n’a rien pu faire face à un Kyle Busch qui a littéralement atomisé la concurrence en menant pas moins de 209 des 250 tours.

Kyle Busch : “Cela veut dire beaucoup pour l’équipe. Cela montre ma confiance en tant que pilote à cette équipe qui prépare de bonnes voitures et en Brad Coleman (NDLR : le pilote de réserve) dans ce qu’il fait.”



Reparti sixième avec quatre pneumatiques neufs, contre deux aux cinq premiers, à quarante-deux tours du but, Kyle Busch était deuxième un tour plus tard juste derrière Kevin Harvick.

Kevin Harvick : “Nous avions cinq voitures entre lui et moi et c’est ce qu’il nous fallait. Nous ne nous attendions pas à ce qu’il les passe toutes en un tour. C’était notre meilleure chance pour gagner, essayer de rester devant lui et avoir un peu de trafic.”

Kyle Busch a finalement repris son bien à vingt-quatre tours du drapeau à damier. N’ayant pas fait toutes les courses cette année, il n’est plus éligible dans le Drive 4 Cash, ainsi la prime s’élève à 75000 dollars pour le vainqueur de l’épreuve du Texas du 6 novembre prochain, à condition que ce pilote ait fait toutes les courses.

Kevin Harvick s’est finalement classé en deuxième position devançant Jason Leffler, Brad Keselowski, Trevor Bayne, Steve Wallace, Michael Annett, Justin Allgaier, Matt DiBenedetto et Carl Edwards pour le top-10.

Cette seconde course dans l’histoire de la Nationwide à s’être disputée du côté de Newton a vu deux drapeaux rouges, tous deux dans les cent premières boucles de l’épreuve.

Au tour n°42 c’est à cause de Reed Sorenson, qui s’est crashé dans le virage n°1 que la course a été arrêtée alors que cinquante-et-une boucle plus tard, c’est un accident impliquant Brian Keselowski et Colin Braun dans le virage n°2 qui a forcé les officiels à interrompre les débats une seconde fois.

Braun, qui s’était crashé lors des qualifications, a perdu le contrôle de sa Ford Fusion n°16 et a emmené avec lui Keselowski qui n’a pas pu l’éviter. Trois autres voitures ont également été impliquées, mais aucun pilote n’a été blessé.

Grâce à son top-5, Brad Keselowski accroît son avance au championnat puisque l’écart est maintenant de 231 points avec Carl Edwards, son dauphin.

elit. Aliquam sem, consectetur luctus commodo quis Aenean ut