Le plus violent crash dans l’histoire de la NASCAR

C’est désormais officiel, le crash d’Elliott Sadler dimanche sur le circuit de Pocono est le plus violent jamais enregistré dans l’histoire de la NASCAR. Sa collision frontale avec le mur intérieur du circuit a générer le plus grand nombre de G jamais mesuré par une boite noire.

La valeur exacte n’a pas encore été communiquée et ne le sera qu’envers l’équipe, mais elle est donc supérieure à celle enregistré en 2003 lors du crash de Kyle Petty à Bristol. A l’époque, le pilote avant encaissé plus de 80 Gs soit 80 fois son poids de corps.

Chose incroyable, Sadler est sorti quasiment indemne de cet accident ne se plaignant que de douleur à l’épaule et dans la poitrine. Il ne fait aucun doute qu’un accident équivalent dans les années 70 aurait laissé peu de chance à son pilote. Grâce aux progrès réalisés en terme de sécurité (COT et Sytème HANS en particulier), Sadler peut reprendre le volant dès ce week-end.

D’ailleurs Sadler ne s’y trompe pas:
“Je suis très reconnaissant envers tous ces nouveaux systèmes. Je pense que 10 ans arrière, dans les baquets en aluminium et sans système HANS, avec un accident du même genre aurait eu des conséquences différentes.”

Après cet accident, les officiels de Pocono n’ont maintenant plus le choix et ils vont devoir rapidement améliorer la sécurité sur le circuit en particulier au niveau des murs de protections et des zones de dégagement.

Des choses étaient déjà prévues après l’accident de Kasey Kahne au mois de juin, mais le temps très court entre les deux épreuves n’a pas permis d’attaquer les travaux.

diam elit. quis, dictum consequat. consectetur id libero. nunc sed