Bonne opération pour Pagenaud et Brabham

Simon Pagenaud et David Brabham (HPD Highcroft Racing) se devaient de marquer de gros points hier à Mid Ohio. En effet, même si les circonstances du forfait de l’équipe Cytosport sont malheureuses, le duo franco-australien ne devait pas manquer cette occasion de creuser l’écart au championnat, les trois courses restant au championnat ne semblant guère favorable à leur HPD ex-LMP2.

C’était le cas également à Mid Ohio, l’HPD étant dominée aux essais par la Lola Aston Martin Drayson pilotée par Jonny Cocker, qui signait la pole avec presqu’une seconde d’avance.

Chez Drayson, le choix était de tenter un premier relais prudent avec Lord Drayson au volant, avant de laisser le soin à Cocker de porter l’estocade après les ravitaillements. Malheureusement, la tactique n’a pas fonctionné car Drayson s’accrochait avec un retardaire vers la fin de son relais. La superbe Lola « British racing green » était dès lors hors-course.

Elle laissait une bagarre à trois en tête de la course, entre la Lola Mazda Dyson (Chris Dyson/Guy Smith), la Lola Intersport (Clint et Jon Field) et la HPD Highcroft (Simon Pagenaud/David Brabham).

La Lola de Clint Field faisait d’abord illusion avait de perdre la seconde place au jeu des ravitaillements (une nouvelle fois, l’équipe Highcroft faisait merveille à ce jeu-là), puis de sombrer complètement une fois Jon Field au volant et d’abnadonner sur soucis mécaniques à 19 tours de l’arrivée.

La victoire allait dès lors se jouer entre Chris Dyson et Simon Pagenaud. Le Français compensait les faiblesses de sa machine par son excellent coup de volant et parvenait à se rapprocher de la Lola mais Dyson parvenait à résister à la pression et décrochait la première victoire de la saison pour son équipe.

.

Deuxièmes, Simon Pagenaud et David Brabham remplissaient leur contrat en augmentant considérablement leur avance au championnat sur Klaus Graf. Ils passent de 7 à 23 points d’avance et disposent maintenant d’un joker en cas de pépin lors de l’une des trois dernières manches de l’année.

En LMPC, Christophe Bouchut a remporté une nouvelle victoire avec son équipier Scott Tucker. Ils ont devancé l’Oreca des Mexicains Ricardo Gonzalez et Luis Diaz.

La course a de nouveau été indécise en GT2 entre les Corvette, les BMW et les Ferrari (Porsche a toujours semblé légèrement en retrait sur cette manche). Gianmaria Bruni et Jaime ont imposé leur F430 devant la Corvette de Beretta/Gavin et la BMW de Milner/Auberlen. Le deuxième Français de la catégorie, Patrick Pilet, a terminé septième.

Enfin, c’est la Porsche de Tim Pappas/Jeroen Bleekemolen qui a remporté la catégorie GTC.

odio consequat. vel, tristique venenatis, elementum