Kyle Busch était encore le plus fort à Bristol

Les courses de NASCAR Camping World Truck Series sont toujours agitées, mais les O’Reilly 200 qui se sont tenus mercredi soir sur le Bristol Motor Speedway l’étaient tout particulièrement.

Cependat certains, comme Kyle Busch, ont su se mettre au bon endroit au bon moment afin de ne pas être atteints par les différents soucis qui ont émaillé ce rendez-vous. Résultat : Busch remporte une troisième victoire consécutive à Bristol dans cette troisième série nationale de la NASCAR.

Plus tôt dans la journée, le truck n°18 avait signé la pole position mais devait finalement s’élancer de l’arrière après avoir subi des réparations sur son moteur juste avant la course. Cela n’a pas posé le moindre problème à Kyle Busch qui s’est emparé de la tête au 91ème des tours couverts hier soir lorsque le leader Mike Skinner a réalisé son arrêt aux stands. Il a ensuite mené les 116 derniers tours.

Le plus jeune des frères Busch n’a eu qu’à bien gérer un green-white-checker pour s’imposer sans trop de difficultés et s’offrir ainsi sa troisième victoire de l’année en tant que pilote propriétaire. Malgré un arrêt unique au 30ème tour, Kyle Busch n’a pas eu trop à se soucier des soucis de consommation vu le nombre de drapeaux jaunes qui ont été déployés durant l’épreuve.

Kyle Busch : “Je n’étais pas agressif à 100 % pour conserver du carburant, mais juste à 92 %. Cela a d’ailleurs concerné pas mal de monde.”

Aric Almirola s’est contenté de la seconde place alors que Ron Hornaday Jr. a terminé troisième après avoir été victime d’un tête à queue en début de course ainsi que d’un tour perdu qu’il récupèrera un peu plus tard. Mike Skinner et le rookie Justin Lofton complètent le top-5. Le leader Todd Bodine est juste derrière en sixième place et perd donc 20 points sur Almirola ce qui ne l’empêche pas de conserver un matelas de 211 points.

Cette course de Bristol aura accouché d’un nouveau record, celui de nombre de neutralisations avec pas moins de treize drapeaux jaunes durant ce rendez-vous, dont huit lors des 85 premiers tours.

L’avant dernière neutralisation a été le résultat d’un choc très violent entre Ken Schrader qui a percuté de plein fouet David Starr en perdition dans le virage n°1. Starr a d’abord touché le mur intérieur dans la ligne droite avant, avant de se retrouver en plein milieu du peloton fou dans le virage n°1. Ricky Carmichael a également été une victime collatérale de cet incident lors duquel les officiels ont sorti le drapeau rouge et ont prolongé la course de six tours pour que celle-ci se termine sous drapeau vert ce qui n’a même pas été le cas.

Un autre accident a impliqué Elliott Sadler et Timothy Peters plus tôt dans la course. Alors qu’ils se battaient pour la seconde place, Sadler a touché Peters et l’a envoyé dans le mur de la ligne droite avant. Malgré un passage par les stands pour réparation, le pilote Toyota a terminé huitième derrière Brad Keselowski.

Quant à Sadler il a tout simplement perdu son pneu avant droit au 185ème tour ce qui lui a aussi valu un allé simple pour le mur de Bristol. Il finit 26ème.

Austin Dillon aura lui aussi connu une nuit très mouvementée puisqu’il a été impliqué dans deux accidents, au 20ème tour avec Donny Lia puis avec Clay Greenfield au 44ème tour. Sa journée s’est terminée dans le dernier tour où il n’a pu éviter Max Papis en tête à queue. Il termine 17ème.

id, eleifend vulputate, odio quis, suscipit Curabitur vel, mi, Donec dapibus Praesent