Dumas/Graf de bout en bout (ou presque)

Après Timo Bernhard la semaine dernière, c’était ce week-end au tour de Romain Dumas de venir épauler Klaus Graf au volant de la RS Spyder de l’équipe Cytosport. Pour le pilote allemand, les choses étaient simples : il fallait absolument remporter la course pour garder espoir de décrocher le titre cette saison. C’est chose faite.

Quant aux leaders du championnat, David Brabham et Simon Pagenaud, il leur fallait absolument marquer de gros points pour arriver au Petit Le Mans avec une avance confortable. C’est chose faite également.

Les deux pilotes Highcroft n’ont jamais réellement pu prétendre à la victoire à Mosport. La Porsche RS Spyder Cytosport, parfaitement à son aise sur ce tracé et menée de main de maître par Dumas et Graf, n’a jamais été inquiétée tout au long du week-end. Déjà aux essais, Romain Dumas avait retrouvé avec bonheur le volant du proto qui lui a permis de remporter tant de courses en ALMS. Puis en qualification, Klaus Graf se montrait à la hauteur et décrochait la pole.

Au départ, Romain Dumas prenait la tête d’emblée et creusait rapidement le trou. Il se maintenait en tête sans problème jusqu’à son ravitaillement, quand le pace car entrait en piste peu après le cap de la première heure de course. Au drapeau vert, Klaus Graf repartait avec près d’une minute d’avance sur la HPD de Brabham/Pagenaud. Il parvenait bientôt à revenir dans les roues de la HPD mais sans réussir à lui prendre un tour.

Une deuxième neutralisation survenait après un peu plus de deux heures de course en raison d’un accrochage entre la Lola Drayson de Jonny Cocker et la Porsche GT3 Orbit de Luke Hines. La Porsche percutait violemment le mur. La voiture de sécurité faisait son retour en piste et les équipes en profitaient pour marquer leur dernier ravitaillement. Pour Simon Pagenaud, c’était également l’occasion de revenir dans les roues de Graf.

Il ne put cependant pas en profiter car le mur avait été tellement endommagé que la direction de course prenait la décision de stopper la course au drapeau rouge.

Après une petite attente, le drapeau rouge se transformait en drapeau à damiers. Romain Dumas et Klaus Graf pouvaient savourer leur victoire.

Au championnat, l’écart entre Brabham/Pagenaud et Graf est maintenant de 16 points. Les deux pilotes Highcroft restent largement favoris, mais sur une course comme Petit Le Mans, théâtre de la dernière manche de la saison, l’impensable peut parfois se produire, d’autant plus que la concurrence sera nettement plus relevée qu’à l’accoutumée.

Quant aux autres catégories, elles ont vu les victoire de Bergmeister/Long en GT (la BMW a de nouveau été dans le coup), de Jeannette/Julian en LMPC et de Aschenbach/Lewis en GTC.

consequat. felis libero. commodo in ipsum porta. facilisis id libero