Justin Allgaier n’y arrive plus

Après un début de saison prometteur, avec cinq top-10 lors des cinq premières épreuves de la saison et une victoire à Bristol, Justin Allgaier semblait bien parti et était cité comme outsider dans la lutte pour le titre de champion. Depuis le temps a bien changé pour le pilote Penske qui alterne le moyen avec le mauvais, voire le très mauvais.

Résultat de ses contre-performances en cascade, Allgaier est quatrième à 790 points de son équipier de leader, mais il est surtout menacé pour la cinquième place par Paul Menard. Et au rythme où vont les choses, pas sûr qu’Allgaier soit toujours devant Menard au soir de l’épreuve d’Homestead, dernière levée du championnat d’autant qu’Allgaier coince vraiment sur les ovales intermédiaires, pas vraiment une bonne nouvelle quand on sait qu’il n’y a plus que cela au programme d’ici la fin de saison.

En arrivant à Richmond, l’objectif était de rallier l’arrivée à minima dans le top-15 afin d’enchaîner une troisième arrivée consécutive parmi les quinze premiers, chose qui ne lui était plus arrivée depuis le Kentucky à la mi-juin !

En terminant douzième, Allgaier a atteint l’objectif, mais il a été dans l’anonymat le plus complet tout au long de l’épreuve et les statistiques en attestent. Certes il a passé 228 des 250 boucles dans le top-15, mais il n’a qu’un meilleur tour, aucun tour mené. Une cinquième place comme position la plus haute et il a été plus dépassé qu’il n’a pris l’avantage sur des adversaires. Son rating st de 88,6 sur les 150 possibles.

Dès l’agitation du drapeau vert, Allgaier s’est plaint d’une voiture difficile à conduire. Les réglages trouvés lors de la journée du jeudi ne correspondant pas vraiment avec les conditions météorologiques, de plus la course se déroulait de nuit alors que les essais avaient été faits de jour.

Les ajustements effectués lors des différents passage par la voie des stands n’auront pas permis au natif de l’Illinois de combler le déficit de performance comme a pu le faire son équipier par exemple.

Justin Allgaier : “Je pensais que nous serions meilleurs que cela. Nous étions bons sur les longs runs, mais la nouvelle voiture nous cause encore des problèmes de compréhension. C’est un nouveau top-15, mais nous avons encore du travail. Nous devons améliorer la Challenger pour Charlotte.”

felis dapibus risus. et, Donec Praesent id, ipsum