Vingt-cinquième place pour Coleman Pressley

Ce week-end sur le Richmond International Raceway Coleman Pressley effectuait sa première course avec la nouvelle voiture de la NASCAR Nationwide Series. Le pilote de la Chevrolet n°23 s’est classé vingt-cinquième à deux tours du vainqueur, le double champion de la série, Kevin Harvick.

Vingt-et-unième de la dernière séance d’essais, Coleman Pressley ne pouvait faire mieux que trente-septième à la suite d’un survirage dans le virage n°3. Cependant cette déception des qualifications allaient vite se faire oublier pur le jeune pilote de vingt-et-un ans puisque au premier drapeau jaune il était remonté en trente-deuxième place.

Steve Plattenberger, le chef d’équipe de Coleman Pressley, choisissait de ne pas rentrer aux stands car trop peu de tours – NDLR : le premier drapeau jaune a été sorti dès le douzième tour – étaient avaient été couverts selon lui. Cela permettait au pilote de la Chevrolet n°23 de gagner trois places supplémentaires.

Au trente-cinquième tour, alors que le drapeau jaune était sorti pour la deuxième fois de la soirée, Coleman Pressley était vingt-quatrième malgré une voiture sous-vireuse. Encore une fois il restait sur la piste ce qui lui permettait de gagner encore quelques places, il repartait dix-neuvième lors du restart.

Les voitures derrières lui étaient en pneumatiques frais ce qui était un inconvénient pour Coleman qui perdait quelques places, il était vingt-quatrième au cinquante-huitième tour. Il perdra son premier tour peu de temps après la centième boucle lorsque Kevin Harvick le dépassa.

La longue période sous drapeau vert obligeait bon nombres de pilotes à s’arrêter sous drapeau vert, dont Coleman Pressley au tour 115. Quatre pneumatiques neufs, un ajustement de pression d’air et un plein d’essence plus tard, le pilote de la R3 Motorsports ressortait en trente-troisième position.

Une fois tout le monde ayant ravitaillé, Coleman Pressley se retrouvait en vingt-et-unième position. A une centaine de tours du but, une nouvelle neutralisation permettait à tous les pilotes de ravitailler Il rentrait au stand afin de corriger un survirage trop présent dans les virages.

Coleman Pressley ne sera pas en mesure de gagner des positions, mais l’essentiel était que la voiture reste dans le top-30 du classement des propriétaires et grâce à ce résultat c’est chose faite.

Coleman Pressley : “Ce n’est pas le résultat que nous méritions et que nous étions capable d’obtenir. En fin de course nous pouvions dépasser des voitures qui étaient dans le tour. La voiture était bien meilleure que ce que nous avons montré. Je me suis raté lors des qualifications, mais la voiture était solide durant la course. La bonne nouvelle c’est que j’ai beaucoup appris de la nouvelle voiture. Je voudrais remercier l’écurie de m’avoir donné la chance de piloter la voiture lors de cette épreuve. Je vais travailler pour revenir dans cette voiture.”

suscipit efficitur. Sed Praesent in justo non leo ut ut