Helio Castroneves domine à Motegi

Helio Castroneves est allé chercher sa deuxième victoire consécutive et sa troisième de la saison sur le Twin Ring de Motegi.

Vainqueur surprise à la consommation il y a deux semaines au Kentucky, le pilote Penske n’aura cette fois pas fait dans la demie mesure pour remporter cette épreuve. En menant 153 des 200 tours, le Brésilien a littéralement écœuré la concurrence en prenant jusqu’à cinq secondes d’avance sur ses plus proches poursuivants dont Ryan Briscoe et Dario Franchitti en lutte pour la deuxième place.

La seule fois à Castroneves a vu sa position de leader mise à mal fut lors de la troisième neutralisation durant laquelle Hideki Mutoh et Raphael Matos sont restés en piste tandis que tout le reste du peloton rentrait aux stands. Lors du restart Castroneves a ensuite connu quelques difficultés pour se relancer et a vu à la fois Briscoe et Franchitti se débarrasser de lui. Mais il n’aura pas fallu longtemps aux deux coéquipiers Penske pour doubler Franchitti et aller chercher les deux leaders provisoires.

A ce moment, Briscoe est parvenu à construire une avance de trois secondes sur Castroneves mais une fois dans le “clean air”, le Brésilien est parvenu à refaire son retard pour ensuite dépasser l’Australien. La suite ne fut qu’une formalité si l’on peut dire et au final, le triple vainqueur de l’Indy 500 s’est imposé avec une marge de 4,5 secondes d’avance sur Franchitti.

La bagarre pour la deuxième place a pour sa part été plus animée avec de nombreux échanges de position entre le champion en titre et Briscoe. Mais au final, l’Ecossais a pris le dessus sur le pilote de la monoplace numéro #6 et au final a devancé son rival pour le titre, Will Power qui a réussi à prendre le dessus sur son coéquipier dans les derniers tours de course pour obtenir son premier podium en carrière sur un oval. Le leader du championnat a eu un temps l’occasion de doubler Franchitti alors que les deux pilotes prenaient un tour à Milka Duno mais l’Australien n’a pu compléter sa manoeuvre. Néanmoins ce résultat est positif pour Power qui ne concède que cinq points à Franchitti et devra continuer son marquage à la culotte lors de la dernière épreuve du calendrier à Miami pour décrocher le titre de champion IndyCar.

En parlant de titre de champion, notons qu’avec sa deuxième place, Dario Franchitti a reçu à Motegi le trophée “A.J. Foyt” récompensant le meilleur pilote de la saison sur ovales. Cette course marquait la dernière étape de ce challenge et l’Ecossais l’a emporté devant le vainqueur du jour et son coéquipier Scott Dixon.

Dans le reste du classement signalons la belle remontée de Danica Patrick depuis la onzième position pour finalement s’immiscer dans le top-5 sur un circuit qui lui a toujours convenu. Elle devance Scott Dixon et son coéquipier Tony Kanaan.

Graham Rahal a lui aussi réalisé une belle course en terminant huitième après une jolie bagarre à trois avec Ryan Hunter-Reay et Dan Wheldon.

Quant aux pilotes japonais, Takuma Sato a résisté à la pression et a terminé la course à la 12ème place pour ce qui représente sa deuxième arrivée seulement sur un ovale et son meilleur résultat cette année malgré toutes les promesses entrevues. Hideki Mutoh et Roger Yasukawa ont pour leur part pris les 14èmes et 20èmes position.

Enfin signalons les accidents de Bertrand Baguette lors du deuxième tour d’Alex Lloyd victime d’un bris de suspension, mais surtout surtout de Mario Moraes au 67ème tour qui a été violemment percuter le mur dans le virage 2. Le Brésilien n’a pu s’extraire seul de sa monoplace et l’équipe médicale l’a placé sur la civière avant d’emmener le pilote KV Racing Technology au centre médical du circuit. Moraes a ensuite passé des examens suites à des douleurs dorsales.

Le feuilleton de la saison 2010 d’IndyCar prendra fin dans deux semaines sur l’Homestead-Miami Speedway, lieu qui verra la consécration de Will Power pour son premier titre dans la discipline ou de Dario Franchitti à la conquête d’une troisième couronne.

nunc Sed ut venenatis leo. Donec ipsum dolor. eget diam elit. porta.