Graham Rahal à plein temps en 2011

2010 aura été marquée par les spéculations à propos de l’avenir de Graham Rahal. Privé de volant faute de sponsor, Rahal avait dû quitter amèrement son baquet au sein de l’écurie Newman/Haas Racing, elle aussi déçue de ne pas avoir pu retenir son pilote au terme de la saison 2009.

A 12 reprises cette année et pour un total de quatre écuries différentes, Rahal est parvenu à prendre un départ cette année. Pourtant jamais aucune de ces équipes n’a pu lui proposer un volant à temps complet pour la suite de la saison.

Sont alors apparues les inquiétudes sur le fils du triple champion IndyCar (1986, 1987 et 1992), Bobby Rahal. Qu’allait-il devenir ? Son avenir passerait-il par l’endurance voire la NASCAR ? Ces possibilités auraient été dévastatrices pour l’IndyCar en quête de stars locales (ndlr : américaines) et auraient laissé un goût amer dans la bouche de Rahal dont le talent n’est plus à démontrer mais dont les résultats peinent à se concrétiser au volants de monoplaces modestes.

Alors quelle ne fut pas la bonne nouvelle lorsqu’à l’issue des Cafes do Brasil Indy 300, Rahal annonçait avoir trouvé le budget pour participer à l’intégralité du championnat en 2011 ! Son sponsor se nomme Service Central, une franchise spécialisée dans la vente d’équipements et de pneumatiques pour l’automobile.

« C’est une révélation géniale pour l’IndyCar et j’espère que les fans seront excités à propos de cette nouvelle. Je suis extrêmement fier de représenter Service Central sur la piste et d’officier en tant que porte-parole pour la marque dans les années à venir.« 

Pour le moment aucune écurie n’a encore été choisie pour établir son programme. Mais le vice-président de Service Central, Bob Crostarosa, a annoncé qu’ils évaluaient leurs opportunités afin d’afficher les couleurs du sponsor dans le haut du peloton. D’après les rumeurs trois options se présenteraient : une troisième voiture chez Chip Ganassi Racing, une arrivée chez Panther Racing en remplacement de Dan Wheldon ou le retour de l’écurie Rahal-Letterman Racing.

Commentaires