Un bon restart offre la victoire à McMurray

Vivement Martinsville !

Jamie McMurray a effacé Kyle Busch dans le deuxième virage lors du restart au 314ème tour et a ensuite creusé le trou pour aller remporter samedi soir les Bank of America 500 sur le Charlotte Motor Speedway, site de sa première victoire en carrière en 2002.

Malgré deux gros problèmes en début de course, le leader du classement Jimmie Johnson et son plus proche rival pour le titre Denny Hamlin ont sauvé leur course en terminant respectivement troisième et quatrième et ainsi annoncer une course à Martinsville palpitante.

Les deux pilotes dominent en effet ce circuit depuis quatre saisons maintenant. Ils ont remporté les huit dernières courses sur le short track de 0.526 mile et Hamlin les deux dernières. En arrivant à Martinsville, la sixième épreuve du ‘Chase’, les deux hommes ne sont séparés que par 41 points.

McMurray s’est lui imposé pour la troisième fois de la saison. C’est sa deuxième victoire à Charlotte et la sixième de sa carrière. Il efface ainsi sa décevante deuxième place derrière Busch au de mai lors des Coca-Cola 600 sur ce circuit de Charlotte.

Greg Biffle a terminé cinquième devant Matt Kenseth, Joey Logano, Kevin Harvick, David Reutimann et David Ragan qui ont complété le Top-10.

A la lute avec une voiture très survireuse, Johnson a perdu le contrôle de sa Chevrolet n°48 dans le 34ème tour. Lors du restart au tour 38, il pointait en 37ème position. Il a alors commencé une remontée difficile et a profité d’une stratégie décalée pour gagner de nombreuses positions lors d’une neutralisation au 128ème tour.

Lors du restart au 132ème tour, Johnson était revenu dans le Top-5 et a même réussi à revenir à la troisième place durant un long run sous drapeau vert jusqu’au tour 179. Suite à un tête à queue de Marcos Ambrose dans le virage n°4, une nouvelle neutralisation a permis à Johnson de se recaler sur la même stratégie que les leaders et ainsi effacer sa mésaventure du début de course.

Pour Hamlin, tout a failli basculer dès le deuxième tour avec un passage obligé par les stands pour changer des pneus à plats. Comme Johnson, le pilote de la Toyota n°11 est reparti de l’arrière du peloton et a calmement refait son retard pour finalement arracher un Top-5.

Busch, qui a terminé 1.866 seconde derrière McMurray, a mené 165 des 334 tours. McMurray a lui mené 44 tours et Johnson 15.

felis venenatis, ut libero. Praesent elementum mattis Phasellus ut at Donec