Johnson, Hamlin, Gordon : trio infernal

Le Martinsville Speedway est un circuit de spécialistes et ça tombe bien : Jimmie Johnson, Denny Hamlin et Jeff Gordon font tous les trois partie des références de la NASCAR Sprint Cup, en particulier lorsqu’il s’agit du plus petit ovale de la saison.

Ces trois garçons affolent les statistiques sur cet ovale situé en Virginie. Jugez plutôt. Denny Hamlin a déjà gagné trois fois ici, signé sept top-5 et neuf top-10 en dix participations ! Si l’on enlève son plus mauvais résultat, sa position moyenne à l’arrivée est de 3.2 !

Jimmie Johnson n’est pas en reste : en 17 départs, il y a signé six succès, douze top-5 et seize top-10 avec une position moyenne au drapeau à damiers de 3.5 si l’on excepte sa 35ème place lors de la première course de 2002. Quant à Jeff Gordon, inutile de faire un dessin : sept victoires, vingt-trois top-5, vingt-neuf top-10 en 35 départs, avec une position moyenne finale de 6.7. Voici pour les statistiques globales en carrière.

Depuis la première course de 2003, quinze épreuves ont eu lieu à Martinsville. Ce trio infernal en a remporté treize d’entre elles ! Seuls Rusty Wallace en 2004 et Tony Stewart en 2006 ont réussi à se faufiler jusqu’à la victory lane. Et depuis la seconde course de 2006, Jimmie Johnson et Denny Hamlin se partagent les victoires : cinq pour le quadruple champion en titre et trois pour le pilote de la Joe Gibbs Racing, dont les deux dernières en date.

Depuis l’introduction des statistiques en début d’année 2005, leur domination est encore plus évidente : ils ont les trois meilleures positions moyennes à l’arrivée (2.9 pour Gordon, 3.1 pour Johnson et 6.6 pour Hamlin à cause d’un abandon lors de la première course de 2006). Ils disposent également des trois meilleurs ratings (123.8 pour le champion en titre, 123.0 pour son coéquipier et 111.4 pour le meilleur rookie de la saison 2006).

Autre statistique significative, le nombre de tours menés : 1380 pour le leader du championnat, 909 pour son poursuivant et 1034 pour Gordon. Personne ne fait mieux et cela représente tout de même 61.8% des tours effectués à Martinsville ! Quant au nombre de tours dans le top-15, la concurrence en reste bouche bée, surtout en ce qui concerne les deux pilote Hendrick qui sont à plus de 90% (90.5 pour Johnson et 90.8 pour Gordon exactement). Denny Hamlin n’est qu’à 77.9% et se classe cinquième dans cette statistique. Il est le seul des trois à avoir connu une “course sans” lors de cette période et il se qualifie globalement moins bien que ses deux rivaux, ce qui explique ce chiffre.

Quant au nombre de meilleurs tours en course, il suit cette logique : 618 pour la Chevrolet n°24, 583 pour son équipier et seulement 335 pour le pilote Toyota qui a une course en moins que ses rivaux. Il faut néanmoins relativiser : à Martinsville, le trafic est omniprésent et il est impossible de faire les meilleurs tours en course en plein milieu du peloton.

Jimmie Johnson, Jeff Gordon et Denny Hamlin seront donc les trois gros favoris de cette épreuve dimanche soir. Attention toutefois à Tony Stewart qui s’est souvent montré aux avant-postes sur ce circuit très particulier et à Kevin Harvick qui avait montré de belles choses en début d’année même si le résultat n’avait pas été confirmé à cause de problèmes électriques.

commodo elit. ut id massa nec venenatis, fringilla