Enfin un top-10 pour Keselowski

Absolument intraitable en NASCAR Nationwide Series, Brad Keselowski passe complètement à côté de son année en Cup. Avant l’épreuve de Martinsville, la question était même de savoir si le pilote de la Dodge n°12 allait être le seul membre de la Penske Racing à ne pas signer de top-10 cette année ? Mais voilà le leader de la Nationwide a enfin effectué une course aboutie, sa seconde de l’année après Atlanta au mois de mars !

Qualifié vingt-cinquième, Keselowski savait que sa course serait compliquée et que si remontée il devait y avoir, elle serait lente sur ce petit ovale qu’est le Martinsville Speedway. Avant le départ il y avait tout de même des motifs de satisfaction comme le meilleur temps effectué dans la deuxième des trois séances d’essais, une première dans sa carrière. Outre ce temps, il s’était montré constant lors des deux séances du samedi.

Rapidement sur la file extérieure, Keselowski allait perdre des places et se retrouvait trente-cinquième après onze tours. Il pouvait cependant retrouver la file intérieure et remonter quelques places, puisqu’il était vingt-huitième lors de la première neutralisation qui est intervenue au quarante-septième tour. Le pilote de la Dodge n°12 a alors rapporté à son chef d’équipe, Jay Guy, que la voiture ne tournait pas correctement une fois le milieu du virage passé. Un ajustement de la pression d’air dans les pneumatiques était effectué.

Le deuxième pit-stop avait lieu peu de temps après le centième tour et Keselowski était pris en excès de vitesse ce qui le força à repartir de l’arrière du peloton. Resté en piste lors de la troisième neutralisation au tour 132, il intégrait pour la première fois le top-20 avec une dix-septième place. Au tour 159 c’est la quinzième place qu’occupait Keselowski.

Alors que la course s’approchait de la mi-course, les drapeaux jaune se multipliaient et pour Keselowski sa voiture s’améliorait. Au 234ème passage, Keselowski poussait Reutimann en tête à queue dans le virage n°3 ce qui n’avait pas de conséquence sur la carrosserie de la Dodge n°12. Cela n’empêchait pas Jay Guy de rappeler son pilote au stand pour un léger ajustement de la pression des pneumatiques du train intérieur.

A partir du restart qui suivait, Brad Keselowski était parfaitement dans le rythme pour aller décrocher un top-10. Lors de l’avant-dernière neutralisation à une centaine de tours du drapeau à damier, Keselowski repassait par les stands pour un nouvel ajustement sur le train intérieur de pneumatiques.

Onzième lors du restart, Keselowski était capable d’intégrer le top-10 pour la première fois de la course. Il tournait également aussi vite que les leaders, une première pour lui sur le Martinsville Speedway.

Après avoir été neuvième à une cinquantaine de tours du but, il terminera dixième pour ce qui est son meilleur résultat de la saison et son meilleur week-end de l’année après sa victoire en Nationwide du côté de Gateway.

Brad Keselowski : “C’était une course solide pour nous avec un bon résultat. Le week-end a été bon avec la victoire samedi et le top-10 dimanche. En fin de course nous étions vraiment solides. De bons arrêts et de bons restarts nous ont aidé à avoir une bonne position sur la piste. Mettez tout ensemble et vous repartez avec un top-10.”

vel, consequat. et, Aliquam amet, pulvinar adipiscing quis ut nec