Top-20 pour Peyton Sellers à Gateway

Pour ses 27 ans, il les a célébré le 20 octobre, Peyton Sellers a participé aux 5-hour Energy 250 sur le Gateway International Raceway, sa première épreuve de la saison et c’est pour le compte de Robert Richardson Sr. et de la R3 Motorsports que cela c’est passé.

Au volant de la Chevrolet n°23 aux couleurs de Brandt, Peyton aura du s’employer pour décrocher un top-20. Deux crevaisons, des problèmes de freins et un gros accident évité, voilà ce qui a été au menu de Peyton Sellers pour cette course.

Qualifié en quarante-deuxième position suite à des qualifications ratées, Sellers a rapidement gagné des positions grâce notamment à l’abandon des pilotes engagés en start and park.

Au tour 24 il rapportait, par l’intermédiaire de sa radio, que sa pédale de frein était molle lorsqu’il abordait le virage n°1. Du fait de la configuration de la piste – NDLR : en forme d’œuf comme à Darlington – les virages 1 et 2 sont plus serrés que les 3 et 4, par conséquent le freinage avant d’amorcer le virage n°1 et plus important et plus fort que celui du virage n°3.

Lors de la première neutralisation au tour 47, Sellers est rentré aux stands pour un ravitaillement complet comprenant également un ajustement de la track bar et de la pression d’air dans les pneumatiques. Les mécaniciens firent leur travail si rapidement que Sellers gagna trois positions.

Malheureusement pour lui, l’embellie fut de courte durée puisqu’après un contract avec un concurrent il a crevé à l’arrière gauche, ce qui le fera revenir aux stands sous drapeau vert. Quatre boucle plus tard c’est l’arrière droit qui crevait, toujours sous drapeau vert suite à un débris qui était resté sur la piste.

La Chevrolet n°23 se retrouvait alors à quatre tours du leader en trente-quatrième position. Sellers sera capable de courir de manière intelligente afin de gagner des positions en comptant notamment sur les erreurs de ses adversaires.

Au tour 103, un accident impliquant pas moins de neuf voitures dans le virage n°4 bloquera toute la largeur de la piste. Peyton Sellers sera capable d’immobiliser sa Chevrolet n°23 à quelques centimètres du carnage. La NASCAR sera contrainte de sortir le drapeau rouge pour nettoyer correctement la piste.

Vingt-quatrième lors du restart, il continuera de sa battre avec sa pédale de frein. Il sera obligé de pomper à plusieurs reprises pour pouvoir aborder le virage n°1 de la meilleure des façons. Peyton était alors capable d’aligner des tours aussi rapides que les pilotes présents dans le top-15, un signe encourageant. Son dernier arrêt lui permettra de gagner trois nouvelles positions pour terminer dans le top-20.

Peyton Sellers : “Ce n’était pas le résultat que nous voulions à Gateway, mais en considérant tout ce qui nous est arrivé ce n’est pas trop mal. Deux crevaisons en quatre tours c’est du jamais vu. J’ai vu ce qui est arrivé devant moi lors du gros accident et j’ai pu m’arrêter à temps. J’apprécie sincèrement le travail effectué par toute l’équipe lors du week-end.”

facilisis dictum quis justo quis, ut dolor Donec