Qui sortira vainqueur au Texas ?

Après sept courses lors de ce chase version 2010, le constat est toujours le même : Jimmie Johnson, Denny Hamlin et Kevin Harvick sont devant et tous les autres sont loin derrière. Ce qui est somme tout assez logique vu ce que ces trois pilotes ont fait lors de la saison régulière. Le top-3 est séparé de seulement de 38 points alors que Gordon, actuel quatrième du général, pointe à plus de 200 longueurs de son coéquipier Jimmie Johnson.

Si les trois hommes dominent le classement, ils ne collectionnent pourtant pas les victoires lors de ces playoffs. Le quadruple champion en titre, habitué aux succès à ce stade de la saison, ne s’est imposé qu’à Dover. Denny Hamlin pour sa part a gagné à Martinsville alors que Kevin Harvick a seulement cru qu’il s’était imposé à Talladega.

Chaque pilote a signé six top-10 depuis le New Hampshire et c’est bien cela qui fait la différence : leur régularité. Concernant les top-5, Johnson en a signé cinq contre quatre pour l’autre pilote Chevrolet et seulement trois pour le meilleur rookie de la saison 2006.

Voilà pourquoi le quadruple champion en titre est le pilote qui a marqué le plus de points depuis le début du chase avec 1109, il est également en tête du général. Le double champion Nationwide s’en tient à 1081 unités soit cinq de plus qu’Hamlin.

Le Texas Motor Speedway arrivera t’il à départager les trois prétendants au titre ? Rien n’est moins sûr et celui qui sortira vainqueur de ce rendez-vous n’est peut-être pas celui que l’on croît.

Depuis 2006, neuf courses ont été disputées sur cet ovale de 1,5 mile. Hamlin y compte une victoire (cette année) avec une position moyenne à l’arrivée de 9,9 ; Johnson y compte aussi un succès lors de la seconde course de 2007 et une position moyenne au drapeau à damiers de 12,3 alors qu’Harvick ne s’est jamais imposé sur cette piste mais termine généralement bien (11,5).

Lors de la première venue de la Sprint Cup au Texas cette année, le pilote Toyota s’était donc imposé devant l’actuel leader du classement général alors que le vainqueur de la saison régulière avait terminé septième.

Mais si l’on regarde plus précisément la course concernée par le Chase, on s’aperçoit que Harvick y a signé quatre top-10 depuis 2006 avec une position moyenne à l’arrivée de 6,5. Hamlin compte seulement deux top-10 (2006 et 2009) avec une position finale de 14,5. Enfin Johnson ne domine plus vraiment au Texas pendant le chase : il y a terminé second en 2006 et vainqueur en 2007. Il doit néanmoins se contenter d’une quinzième place en 2008 et d’une 38ème l’année dernière suite à un accident en début de course.

Kevin Harvick, qui semble un cran au-dessus cette saison comparé aux années précédentes, pourrait donc bien arriver à reprendre des points à ses deux principaux adversaires ce week-end s’il reste dans la dynamique des années précédentes. Si cela se produisait, la bataille pour le titre atteindrait son paroxysme lors des deux dernières épreuves. Bien entendu, toute contre-performance lors des dernières épreuves serait absolument rédhibitoire pour les prétendants au titre.

mattis vel, ut quis, tempus luctus sit in dolor dictum Aliquam