Chevrolet à la (re)conquête de l’IndyCar !

C’est désormais officiel ! Chevrolet sera bel et bien de la partie en IndyCar à partir de la saison 2012.

Depuis quelques jours, les rumeurs s’intensifiaient et il aura fallu finalement peu de temps pour enfin en avoir le coeur net. Un constructeur américain viendra donc défier les japonais de Honda sur les pistes de l’IndyCar et notamment sur l’Indianapolis Motor Speedway lors de la plus prestigieuse course de monoplaces au monde.

Le bloc moteur sera entièrement nouveau et répondra au Cahier des Charges établi par le comité ICONIC et Tony Cotman. Ainsi Chevrolet proposera un V6 bi-turbo à injection directe fonctionnant à l’éthanol E85. A noter qu’à l’instar des années 80-90 c’est avec Ilmor que Chevy développera son moteur. Ce retour aux sources est un joli pied de nez à Honda qui collaborait ces dernières années avec Ilmor dont la réputation n’est plus à faire dans le milieu. Les autres détails techniques révèlent l’utilisation de l’aluminium pour la fabrication du bloc et des têtes de cylindres. Enfin signalons que le moteur sera entièrement intégré au châssis et supportera la suspension arrière ainsi que la boîte de vitesses.

L’IndyCar a un nouveau motoriste certes, mais quelle sera la première écurie à s’équiper du nouveau V6 ? Un clin d’oeil du passé n’arrivant jamais seul, après le retour de Ilmor-Chevrolet, voici que le duo qui a fait tant frémir ses adversaires dans les années 90 fait lui aussi son retour : Penske-Chevrolet. A première vue, on pourrait penser que c’est Chevrolet qui a choisi de renouer avec son glorieux partenaire. Mais en réalité, c’est Roger Penske lui-même qui a fait la démarche de contacter le motoriste pour lui proposer ce retour à la compétition monoplaces. Et lorsque le comité de Direction de la marque a pris connaissance du nouveau règlement technique et surtout des possibilités de retour sur investissement, le choix fut alors évident.

Car oui c’est désormais une certitude. L’IndyCar a aujourd’hui terminé sa convalescence. Fini le temps des vaches maigres. Grâce au travail formidable de Randy Bernard et à la communication pertinente d’IZOD, l’IndyCar fait à nouveau parler d’elle et attire les plus grands constructeurs du monde automobile. Une preuve des progrès réalisés par la série est le retour sur investissement qui a doublé en une année seulement !

Pour conclure, gageons que le retour de Chevrolet donnera des idées à d’autres constructeurs. Lors de la séance de “questions/réponses” une fois la conférence terminée, Roger Penske a précisé que d’autres motoristes bien connus de l’IndyCar pourraient eux-aussi ouvrir les yeux et vouloir mettre au défi Honda et Chevy.

venenatis neque. tempus ante. odio consectetur Lorem ultricies