Carl Edwards était le plus fort

A Phoenix Carl Edwards n’aura laissé aucune chance à ses adversaires pour la victoire. Le champion 2007 de la série s’est imposé avec plus de cinq secondes sur le deuxième, Kevin Harvick, après avoir mené la majorité de l’épreuve avec 153 des 200 boucles passées en tête.

Pour une épreuve courue sur le Phoenix International Raceway, les WYPALL* 200 auront été d’une rare fluidité avec seulement quatre neutralisations pour vingt-et-une boucles derrière la voiture de sécurité. Edwards s’est finalement imposé en une heure cinquante-deux minutes et cinq secondes à la vitesse moyenne de 107,063 mph.

Carl Edwards : “C’est la meilleure voiture que je n’ai jamais pilotée.”

Les derniers tours de l’épreuve ont été marqués par les différentes batailles pour les accessits. Justin Allgaier a de nouveau eu maille à partir avec Aric Almirola. Ce dernier avait envoyé en tête à queue le pilote Penske lors de l’épreuve de Charlotte. En délicatesse avec sa tenue de route en fin d’épreuve, Allgaier a fait son maximum pour conserver sa place, mais Almirola a trouvé l’ouverture grâce à un poussette à l’amorce du virage n°1. Le pilote de la Dodge n°12 ne pourra faire mieux que huitième alors qu’Almirola se classera sixième.

Justin Allgaier : “Lors de l’épreuve de Charlotte, il m’a sorti. Là il a recommencé. Ce n’est pas ma façon de piloter. Après le drapeau à damier j’ai voulu lui montrer mon mécontentement.”

Les deux rookies de la Roush Fenway Racing ont également failli se sortir dans les dernières boucles de l’épreuve, puisqu’en voulant prendre l’avantage sur Stenhouse, Braun l’a poussé en entrée de virage et la catastrophe n’était pas loin pour les deux jeunes pilotes Roush. Au final Braun arrache la septième place soit deux places de mieux que Stenhouse.

Poleman de l’épreuve, Logano aura mené les vingt-trois premiers tours, mais n’aura jamais été en mesure de contester la suprématie d’Edwards. Le pilote de la Joe Gibbs Racing se classe troisième de cette épreuve devant Brad Keselowski et Reed Sorenson.

Même s’il n’a mené que dix tours, Kyle Busch est resté aux avants-poste jusqu’à ce qu’il connaisse un problème de pneumatique à l’avant droit à une vingtaine de tours du but. Suspectant une crevaison, Busch est repassé à son stand pour changer les pneus droits sous drapeau vert ce qui lui fera perdre un tour.

Reparti vingt-et-unième et premier pilote au-delà du tour, il sera capable de remonter jusqu’en seizième position, prenant même l’avantage sur Edwards pour terminer l’épreuve dans le tour. Ce retour dans le top-20 permet à Joe Gibbs de conserver la tête du classement général avec quarante-et-une longueurs d’avance sur Jodi Geschickter, propriétaire de la n°22. Tout se jouera donc le week-end prochain lors de la dernière épreuve.

suscipit Curabitur nec ipsum venenatis, commodo id, massa