Le troisième motoriste est… Lotus-Cosworth !

La semaine dernière us-racing vous proposait de suivre en direct la conférence de presse annonçant le retour de Chevrolet en IndyCar. Le jour suivant, le constructeur de Detroit avouait également travailler sur un kit aérodynamique afin d’équiper le futur châssis Dallara.

Avec à peine une semaine pour se remettre de nos émotions, voilà qu’un troisième motoriste rentre à son tour dans la partie. Mais alors que toutes les rumeurs évoquaient le groupe FIAT via Alfa Romeo ou Ferrari, c’est un autre nom légendaire de l’automobile qui a choisi de s’engager complètement dans le championnat IndyCar. Ce motoriste n’est autre que Lotus !

L’accord entre Lotus Cars et l’Indy Racing League fut scellé ce mardi à 20H, heure locale. Evidemment l’excitation sera de mise lors de la conférence de presse qui se tiendra aujourd’hui à Los Angeles à 23H heure française.

Avec Honda, Chevrolet et Lotus, l’IndyCar adopte un nouveau visage et peut fièrement aborder l’horizon 2012 en se targuant d’être le seul championnat de sport automobile à se plier aux contraintes de l’automobile moderne et du futur. Car ce regain de forme s’explique clairement par l’adoption d’une nouvelle réglementation sur les moteurs, laissant une marge de manoeuvre non négligeable aux constructeurs pour venir développer et éprouver des solutions qui équiperont ensuite les voitures de “M.Tout le monde”. Avec Chevrolet, Lotus est donc le second constructeur à s’impliquer à 100% dans la construction de voitures puisqu’en plus des blocs propulseurs, Lotus fournira également son propre kit aérodynamique.

Le tout nouveau bloc qui devrait vraisemblablement propulser les monoplaces du team Lotus/KV Racing Technology (l’écurie changera de nom durant l’hiver), sera dessiné et construit en collaboration avec Cosworth. Là aussi l’histoire est belle pour le préparateur qui écrit l’une des plus belles pages de la monoplace (F1 et IndyCar confondues) et qui a remporté (déjà) avec la Lotus 38 et Jim Clark, les 500 Miles d’Indianapolis en 1965.

felis dictum mattis ut commodo felis