Huitième victoire de la saison pour Busch

Kyle Busch a réussi à dépasser Ron Hornaday Jr. lors du dernier restart des Ford 200 à quatre tours de l’arrivée pour s’imposer une nouvelle fois en NASCAR Camping World Truck Series avec 0.577 seconde d’avance sur le champion 2009.

Cette victoire est la huitième de la saison pour Kyle Busch en seulement seize départs et sa vingt-quatrième en carrière dans cette série. De plus, ce succès permet au plus jeune des frères Busch de décrocher le titre propriétaire avec son truck n°18 dès sa première année en tant que pilote / propriétaire. De plus, cela devrait aider Busch à trouver des sponsors pour la saison à venir.

“C’est tellement cool de repartir d’ici avec la victoire et le titre. Eric Phillips (NDLR : son crew chief) a fait ce qu’il fallait pour que nous revenions dans la course.”

Johnny Sauter a terminé troisième de cette dernière course de la saison suivi par le champion 2010 Todd Bodine et son dauphin Aric Almirola.

Kyle Busch pointait dans le top-5 lorsqu’il a été touché par Sauter qui l’a envoyé dans le mur extérieur au 102ème tour sur les 134 prévus. Le pilote / propriétaire a ensuite connu une crevaison au niveau de son pneu avant droit, ce qui a déclenché le quatrième drapeau jaune de la soirée. Heureusement pour lui il parviendra à rester dans le tour du leader lors de cet incident. C’est le seul incident qu’à connu Busch lors de cette vingt-cinquième course de l’année.

Reparti 21ème lors du restart au 111ème tour, le pilote Toyota était déjà remonté à la quatorzième place lorsque la NASCAR a dû neutraliser une cinquième fois la course après que John Jackson ait terminé sa course dans les bidons protégeant l’entrée des stands de l’Homestead-Miami Speedway à la fin du tour de relance !

Le drapeau rouge a bien évidemment été sorti afin de remettre en place ces bidons.

Hornaday s’emparait ensuite du commandement au 115ème tour pour le garder jusqu’à la dernière neutralisation. Elliott Sadler, alors sixième, partait en tête à queue et forçait les officiels à sortir le sixième et dernier drapeau jaune de la journée, ce qui donna lieu à un restart à quatre tours de l’arrivée.

Kevin Harvick, le propriétaire du truck d’Hornaday, a alors suggéré à son pilote de prendre la ligne extérieure lors du restart afin de contrer Busch. Si le Chevrolet n°33 arrivait à prendre quelques longueurs d’avance dans la ligne droite avant, Busch s’emparait tout de suite de la tête de l’épreuve dans le virage n°1 mais de toute façon Hornaday a déclaré lui même qu’il n’aurait pas fait mieux quelque soit sa ligne lors du restart.

“Non, je ne pouvais pas le faire. Nous étions trop sous vireurs en milieu de virage et son truck était tellement rapide qu’il pouvait passer quand il voulait. Je regrette juste que Johnny ne l’ai pas tapé un peu plus durement lorsqu’il l’a tassé en haut de l’ovale, dans ce cas il n’aurait pas eu un si bon truck et j’aurai peut-être pu l’emporter.”

commodo non vel, leo vulputate, Lorem eleifend consectetur sit Nullam