Victoire pour Edwards – Titre pour Johnson

Dimanche sur l’Homestead-Miami Speedway, Carl Edwards a remporté sa deuxième victoire de la saison, mais c’est Jimmie Johnson qui a écrit l’histoire. Le pilote Hendrick Motorsports de la Chevrolet n°48 a en effet décroché un cinquième titre de champion en NASCAR Sprint Cup.

Edwards s’est imposé lors des Ford 400, ultime épreuve de la saison 2010 de NASCAR. Cette victoire est la 18ème de sa carrière et sa deuxième cette saison. Il a réalisé une course parfaite en menant 190 tours et en décrochant un Rating maximum de 150.0. Il a devancé sur la ligne Johnson qui en terminant à la deuxième place a contrôlé son destin face à son rival Kevin Harvick troisième malgré une pénalité pour excès de vitesse.

Denny Hamlin, leader du championnat avant cette course et troisième pilote encore en lice pour le titre 2010 a vu ses espoirs s’envoler dès le 25ème tour lorsqu’il est parti à la faute suite à un contact avec la Ford n°16 de Greg Biffle. Hamlin est parti dans l’herbe et a endommagé sa voiture. Malgré plusieurs passage par les stands et un gros travail de ses mécaniciens, sa voiture n’a plus jamais été la même et le pilote de la Toyota n°11 à terminé la course à la 14ème place.

Grâce à sa deuxième place et à la contre performance d’Hamlin, Johnson termine le championnat 2010 avec 6622 points soit 39 de plus que son rival de la Joe Gibbs Racing et 41 de plus que Harvick.

C’est la première fois dans l’histoire de la NASCAR qu’un pilote remporte cinq titres de suite. L’année dernière il s’était déjà assuré une place de choix parmi les plus grands pilotes en décrochant son quatrième titre de suite.

Grâce à ce cinquième titre, Johnson est désormais à la troisième place des pilotes les plus titrés dans l’histoire de la NASCAR derrière les deux Hall of Famer Richard Petty et Dale Earnhardt.

Mais pour en arriver là, Johnson n’a pas dû se ménager. Il est tout simplement devenu le premier pilote depuis l’instauration des playoffs à décrocher un titre sans être en tête du championnat à l’amorce de la dernière épreuve. Les deux seuls autres pilotes à avoir réalisé cet exploit depuis 1979 (système de point actuel) sont Alan Kulwicki en 1992 et Richard Petty en 1979.

Problème Technique, merci de revenir ultérieurement

lectus tristique ut elementum id ut vel, Aliquam mi, dolor efficitur. ante.