Ford 400: Entrevue avec Kevin Harvick

Vous venez de terminer une belle saison. Que retenez-vous ?
Je veux d’abord remercier tous les gars de cette équipe et tous ceux qui travaillent à la RCR. Les fans ont également été très présents cette année et encore plus ces dernières semaines. Nous sommes arrivés sur la piste et nous avons fait exactement ce que nous devions faire pour pouvoir espérer gagner le championnat. Les choses n’ont pas fonctionné, mais je suis très fier de cette équipe. Nous avons été pénalisés en milieu de course et cela nous a pas mal retardé, mais nous sommes revenus devant très rapidement. Deux runs et nous étions à notre place. En fin de course nous n’avons pas été capable de passer les derniers pilotes devant nous, mais nous avons tout essayé.

Vous n’avez pas abandonné malgré la pénalité. Votre voiture semblait très performante aujourd’hui.

La voiture était incroyablement rapide. Nous n’avons pas gagné, mais c’est pour nous le début de quelque chose. Nous pouvons jouer le titre maintenant et nous serons de nouveau devant l’année prochaine.

Donnez-nous votre point de vue sur l’incident avec Kyle Busch.

Kyle a roulé comme un clown durant toute la course. Il me coupait la route sans arrêt et me bloquait dans les virages. Il y a eu une fois de trop et je l’ai sorti.

Vous n’avez pas remporté le championnat aujourd’hui donc que retenez-vous de cette journée ?
Nous n’avons rien lâché. Nous sommes arrivés ici en sachant qu’il nous fallait un bon résultat pour pouvoir remporter le titre. Nous devions aller très vite sur la piste et cela a été le cas durant toute la course. Nous avons simplement été dominé lors de ce dernier restart, mais je reste très fier de mes gars. J’ai également une pensée pour Mike (Scearce, spécialiste des freins et des suspensions) qui a perdu sa mère hier juste avant la dernière séance d’essais.

Avez-vous une explication pour votre pénalité dans les stands ?
Cette pénalité me reste vraiment en travers de la gorge. Quand vous regardez mes chronos dans les stands vous avez 49.6, 49.5 et 50.8 et ensuite 49.6. Je ne comprends toujours pas comment je peux être en excès de vitesse alors que je suis collé au pare-choc d’une autre voiture qui elle n’est pas pénalisée.

Quel regard portez-vous sur cette saison comparée à celle de 2009 ?
C’est un véritable virage à 180° pour nous. L’année dernière à cette époque de l’année nous voulions tous nous tirer une balle. Nous ne savions pas quoi faire pour régler nos problèmes en piste. Les choses commençaient à s’améliorer, mais nous n’étions pas très confiant pour l’avenir. Mais les gars de la RCR ont très bien travaillé et nous avons été au top durant toute la saison. Cela n’a pas suffit pour être champion, mais nous ne sommes pas passés loin. Nous devons continuer dans cette direction et les choses vont finir par payer.

sit Donec ut Lorem mattis eleifend diam dolor. risus luctus dapibus