2010, année calvaire pour Hornish

Les années passent et se ressemblent pour Sam Hornish Jr. toujours aussi en difficulté en NASCAR Sprint Cup. Après deux premières saisons difficiles, 2010 devait être l’année de la confirmation pour le pilote Penske après les progrès entrevus l’année dernière. Il n’en aura malheureusement rien été.

Petit rappel sur son passé. Hornish a commencé sa carrière en IndyCar où il était tout simplement l’un des meilleurs pilotes. Champion 2001, 2002 et 2006, vainqueur des 500 miles d’Indianapolis lors de l’année de son dernier titre, le pilote Penske commence à se lasser de la monoplace et décide d’un commun accord avec son patron de réaliser le grand saut vers la NASCAR après avoir fait quelques courses en Nationwide.

C’est ainsi que le Capitaine engage une troisième voiture dans la catégorie reine de la NASCAR pour le pilote qui est encore le dernier à lui avoir ramené un titre en IndyCar. Malheureusement, Sam Hornish se fera remarquer non pas par ses performances mais pour sa faculté à casser des voitures ou encore à jouer à la tondeuse supersonique.

Une fois de plus, le pilote de la Dodge Charger n°77 aura connu trop d’accidents et d’abandons (pas moins de quatre cette année). Il a ainsi fini seize fois au-delà de la 27ème place et a terminé seulement treize fois dans le tour du leader, il est donc très difficile de faire mieux qu’une vingt-neuvième place au classement général avec de telles statistiques.

En 2009, le triple champion IndyCar avant signé deux top-5 et sept top-10. On en est très loin cette année avec un seul malheureux top-10 lors de la seconde course du New Hampshire (une dixième place). On peut toutefois relever quelques points positifs : par exemple, ses très bonnes prestations sur le Pocono Raceway où il terminé deux fois onzième cette année après avoir profité d’une stratégie décalée de la part de son crew chief à l’amorce du dernier tiers de la course.

Ses dernières courses sur circuits à plaques de restriction (Daytona en juillet et Talladega en octobre) ont été réussies au niveau statistique même si les résultats n’ont pas toujours été à la hauteur. Sa course à Watkins Glen a également été de belle facture (quatorzième place finale) et c’est à souligner puisque Hornish n’est pas un pilote à l’aise lorsque l’on tourne également à droite.

Si l’ex vainqueur de l’Indy 500 n’a pas été bon cette année, il n’est pas le seul responsable de la situation. C’est toute l’écurie Penske qui est concernée.

Pour la saison prochaine, Mobil 1 s’en va puisque Shell / Pennzoil débarque avec Kurt Busch. Roger Penske va donc fermer cette structure mais n’abandonne pas Hornish puisqu’il lui a proposé de faire les cinq premières courses de la saison plus quelques autres épreuves. De plus, il pourrait faire la saison complète en Nationwide ce qui ne serait pas une mauvaise idée puisque la Dodge Challenger semble être la meilleure des nouvelles voitures dans la seconde division de la NASCAR. Mais le natif de l’Ohio est également ouvert à toute proposition pour un volant en Sprint.

justo Aliquam mattis non Praesent elit. felis