Daytona 500 et Indy 500 pour Sam Hornish Jr. ?

Comme nous l’évoquions en début de semaine, les performances de Sam Hornish Jr. en NASCAR Sprint Cup Series sont catastrophiques. Pire encore, depuis son arrivée il ne semble pas avoir progressé d’un iota. La question de l’envoyer à temps complet en Nationwide pour qu’il y fasse réellement ses armes a un temps été évoquée, mais ne semble plus vraiment d’actualité faute de sponsor.

Le calendrier de Sam Hornish Jr. en Sprint Cup pour la saison 2011 est réduit à sa plus simple expression : les Daytona 500. Après ? Adviendra ce qu’il pourra. Roger Penske semble décidé à rester à deux voitures en Cup avec la n°2 pour Brad Keselowski et la n°22 pour Kurt Busch. Le départ de Verizon condamne donc pour le moment une structure, tant en Cup qu’en Nationwide.

Si Sam Hornish Jr. veut rouler en NASCAR Sprint Cup Series la saison prochain, il lui faut d’une part trouver un sponsor – soit entre dix et quinze millions de dollars – et d’autre part améliorer ses performances. Car, qui voudra s’associer à un pilote qui a autant de place de quarantième ou pire (huit), que de top-10 en 108 départs ?

L’un des problèmes du pilote Penske vient de l’absence de tests décrétée par la NASCAR afin de réduire les coûts, de fait il apprend beaucoup plus lentement qu’ont pu le faire par le passé d’anciens pilotes de monoplace reconvertis. Pour corroborer ceci, il ne sera pas à Daytona dans quelques jours, puisque la Penske Racing n’a pu préparer que deux voitures, une pour Busch, l’autre pour Keselowski. Quand on sait qu’un nouveau nez sera testé, voilà qui ne plaide pas non plus en faveur de l’ancienne star de la monoplace.

En Nationwide la seule voiture engagée par la Penske Racing est dévolue à Brad Keselowski. La solution serait alors d’arrêter le programme Nationwide de Keselowski pour le remplacer par Hornish, mais pas sûr que cela soit du goût des sponsors. De plus les résultats en Cup des pilotes faisant les deux calendriers ces dernières années ne sont pas forcément exceptionnels, Keselowski perdrait une énergie folle à courir deux lièvres à la fois alors qu’il n’en a clairement pas l’étoffe.

Les rumeurs d’un retour en IndyCar ont tendance à s’amplifier, mais à l’heure actuelle Sam Hornish Jr. ne le souhaite pas. De plus Roger Penske ne peut lui offrir un baquet pour toute la saison, mais au mieux pour l’Indy 500.

Sam Hornish Jr. sera-t-il à pied pour la majorité de la saison prochaine ? La solution est plus qu’envisageable, réponse dans les prochaines semaines…

mi, et, leo. libero. Lorem at tristique id accumsan ut ut fringilla