Marcos Ambrose, l’énorme désillusion

Après une première saison complète réussie ponctuée par une dix-huitième place au classement général, Marcos Ambrose pensait légitimement pouvoir se battre pour une place dans les playoffs cette année. Une hypothèse balayée d’un revers de main après seulement deux courses.

Pour le sympathique pilote australien, la saison a effectivement très mal commencée. Une 41ème place aux Daytona 500 suivie d’une 35ème à Fontana et l’affaire semblait déjà quasiment pliée. Il va sans dire que pour un pilote comme Ambrose, l’objectif d’être dans le Chase semble réalisable si et seulement si le nombre d’arrivées au-delà de la trentième place est très limité, comme Brian Vickers en 2009 par exemple. Avec deux abandons en deux courses, le double champion du V8 Supercars s’est tiré très tôt une balle dans le pied et n’en s’est jamais relevé.

Avec douze arrivées après la trentième place et pas moins de huit abandons cette saison (cinq accidents, deux casses moteurs et une surchauffe), le bilan comptable ne peut être que désastreux, il a de plus été amplifié par une pénalité de cinquante points survenue après le Texas. Forcément avec un tel bilan il est plus que difficile de faire mieux qu’une vingt-sixième place au général. Mais il n’est pas le premier pilote à complètement se rater après une saison réussie et il ne sera pas le dernier.

Bien évidemment, Marcos Ambrose s’est encore distingué cette année sur les circuits routiers, mais pas forcément dans le bon sens du terme. A Watkins Glen, il nous a offert une passe d’armes somptueuse avec Juan-Pablo Montoya pendant une bonne partie de la course lors de laquelle il terminera troisième, ce qui est tout de même une petite déception.

A Sonoma, le pilote Toyota a décroché le pompon de la bêtise. Alors qu’il était en tête sous drapeau jaune, il a décidé de couper son moteur afin d’économiser du carburant. Mal lui en a pris puisqu’il ne parvenait pas à redémarrer de suite. Reparti en milieu de top-10, il ne se classera que sixième alors qu’il semblait le favori logique de l’épreuve.

Son autre top-5 a été décroché lors de la seconde course de Richmond, il faut d’ailleurs souligner qu’en plus d’être l’une des références sur circuits routiers, le pilote de la JTG Daugherty Racing se débrouille également bien sur les short-tracks. Deux autres top-10 seront décrochés par la voiture n°47 (Richmond 1 et Atlanta) pour un total de cinq cette saison.

Lors du Chase, Ambrose a frôlé la catastrophe avec un seul top-15 en dix courses. La tête déjà ailleurs ? L’Australien a en effet décidé de faire ses valises pour rejoindre la Ford n°9 de chez Richard Petty Motorsports laissée vacante par Kasey Kahne. Il ne reste plus qu’à espérer que le nouveau pilote Ford retrouve un peu de couleurs l’an prochain, afin de viser au moins une place dans le top-20 du général. Son duo avec A.J. Allmendinger devrait d’ailleurs être assez intéressant à suivre.

ante. venenatis, Nullam mattis commodo vel, neque. Aliquam