Au moins il y a le titre de rookie au bout

Le résumé de sa saison :

laborieuse, tel est le premier terme qui vient à l’esprit pour qualifier la saison 2010 du rookie Ricky Stenhouse Jr.. Alors certes le titre de rookie de l’année est à la clé de sa première saison complète en Nationwide, mais le premier tiers de saison faisait vraiment peine à voir.

Deux abandons, sur accident, pour ouvrir la saison. A Las Vegas, certes il voit l’arrivée, mais après avoir été impliqué dans un crash, résultat près de cinquante tours de débours. Il faudra attendre Phoenix, sixième manche de l’année pour le voir dans le top-10 à l’arrivée et surtout dans le tour sous le drapeau à damier.

Comme cela était trop beau, ça n’allait pas durer avec un nouvel accident au Texas, puis deux tours de déficit à Talladega, à Richmond avant d’être de nouveau dans un accident à Darlington. Dans le tour à Dover pour la deuxième fois de l’année, il abandonnait à Charlotte après seulement huit tours.

Une non-qualification à Nashville et c’en était de trop pour Jack Roush qui décidait de se séparer de Stenhouse le temps de l’épreuve du Kentucky. A Daytona pour la dix-septième épreuve de la saison et la première avec la nouvelle voiture, Stenhouse allait signer une probante troisième place avec un rating de 95,9.

Daytona allait être le déclic pour Stenhouse qui ne signera après cette course que quatre résultats hors du top-20 et simplement cinq hors des quinze premiers.

Lors des trois dernières courses de la saison, Stenhouse a été convainquant avec une onzième place au Texas avec la bagatelle de vingt-sept tours menés, il enchaînait avec une neuvième place à Phoenix et une quatrième à Homestead après trois tours en tête.

Si le début de saison était catastrophique, la seconde partie était d’une toute autre facture. Il faudra cependant gommer certaines imperfections notamment sur les circuits routiers où il est loin d’être à son aise.

Les points positifs de sa saison :

– s’est bien adapté à la nouvelle voiture ;

– une fin de saison digne d’un rookie ;

– trois top-5 à partir du mois de juillet.

Les points négatifs de sa saison :

– cinq abandons, que des accidents, tous survenues dans les douze première courses de la saison ;

– une non-qualification pour la seconde venue à Nashville alors qu’il n’était plus protégé par une position dans le top-30 ;

– douze premières courses simplement catastrophiques ;

– en difficulté sur les courses routières.

Ses plans pour 2011 :

au contraire de Colin Braun, Ricky Stenhouse Jr. a été prolongé pour toute la saison 2011. Il pilotera à temps complet la Ford Mustang n°6 de la Roush Fenway Racing. S’il peut considérer cela comme une seconde chance, il n’aura pas le droit de se rater s’il veut un jour atteindre l’échelon supérieur et doit montrer les bonnes choses qu’il a laissé entrevoir en fin de saison.

Sed risus. diam ante. ut massa